Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : à Rafah, les habitants sont pris au piège

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

Amériques

Abuja porte plainte contre Dick Cheney dans l'affaire Halliburton

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/12/2010

L'ancien vice-président américain est mis en cause par les autorités nigérianes dans l'affaire de pots-de-vin présumés au sein d'Halliburton, une société pétrolière qu'il a dirigée avant sa prise de fonction auprès de George W. Bush.

AFP - Les autorités nigerianes ont porté plainte mardi auprès de la Haute Cour d'Abuja contre l'ancien vice-président américain Dick Cheney et d'autres responsables dans une affaire de pots-de-vin présumés versés par la société Halliburton dont M. Cheney fut le patron, a annoncé le procureur chargé du dossier.

"Cela comprend Dick Cheney", a dit le procureur Godwin Obla, à propos des 16 chefs d'accusation figurant dans la plainte déposée dans la capitale Abuja.

"Il y a des accusations de complot et de grafications accordées à des agents de la fonction publique. Il y a aussi une accusation d'obstruction à la justice".

Un porte-parole de l'agence nigériane de lutte contre la corruption a confirmé que les accusations concernaient neuf suspects, dont M. Cheney.

Dick Cheney a dirigé le groupe de services pétroliers Halliburton avant de devenir vice-président des États-Unis aux côtés du président George W. Bush, de 2001 à début 2009.

L'avocat de M. Cheney avait affirmé la semaine dernière que les accusations du Nigeria étaient infondées.

"Toute allusion à une conduite répréhensible de sa part intervenant maintenant, des années après, est sans aucun fondement", a déclaré l'avocat, Terrence O'Donnell, dans un communiqué rappelant que les autorités américaines avaient déjà enquêté sur la co-entreprise qui se trouve au centre de ces accusations.

Un porte-parole de la commission nigériane anti-corruption avait déjà annoncé jeudi dernier que M. Cheney serait poursuivi, sans donner de précision sur les charges retenues contre lui, se contentant de dire qu'elles n'étaient "pas sans rapport avec son rôle à la tête de Halliburton".

Le responsable local d'Halliburton au Nigeria avait été convoqué mardi par la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC).

Selon le porte-parole de la commission, il devait y être interrogé sur un pot-de-vin de 182 millions de dollars dans la construction d'une usine de gaz naturel liquéfié dans le sud du Nigeria.

En 2009, la société américaine de services pétroliers Kellogg Brown & Root (KBR) et son ancienne maison-mère Halliburton avaient accepté de verser 579 millions de dollars au total après avoir plaidé coupable de corruption au Nigeria, 8ème exportateur mondial de pétrole.

En octobre 2010, un tribunal nigérian a également inculpé un ancien conseiller de l'ex-président nigérian Olusegun Obasanjo dans le même dossier.

Première publication : 07/12/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)