Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement d'un Français en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le retour de Nicolas Sarkozy n'est pas une solution pour la France"

En savoir plus

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

Amériques

Le sénat rejette l'examen d'une loi contre le tabou homosexuel dans l'armée

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2010

Les sénateurs ont rejeté par 57 voix contre 40 l'examen d'une motion qui aurait permis d'ouvrir les débats sur la loi "Don't ask, don't tell" qui oblige les soldats de l'armée américaine à taire leur homosexualité sous peine d'être renvoyés.

AFP - Le Sénat américain a voté jeudi contre l'examen d'un vaste projet de loi de finance du Pentagone dans lequel figure une mesure pour abroger la loi interdisant aux soldats américains d'évoquer leur homosexualité.
              
Les sénateurs ont rejeté par 57 voix contre 40, une motion qui aurait permis d'ouvrir les débats sur le projet de loi avec un processus d'amendements. Une majorité de 60 voix sur 100 étaient nécessaires pour adopter la motion.
              
Après plusieurs jours d'intenses négociations entre la majorité démocrate et les républicains, le leader démocrate Harry Reid a décidé de procéder au vote sans qu'un accord ne soit conclu.
              
"Nous avons essayé tous les moyens possibles pour progresser sur ce sujet", a déclaré M. Reid jeudi devant le Sénat. "Et quand ils refusent de débattre, ils suspendent toutes les bonnes parties (du projet de loi) dont on a besoin de façon urgente", a dit M. Reid.
              
Le projet de loi contient d'importantes dispositions cruciales pour le fonctionnement du Pentagone.
              
Les républicains, par la voix de la sénatrice centriste Susan Collins, demandaient un long processus d'amendements avec des conditions qui ne satisfaisaient pas les démocrates en raison du peu de temps qui reste au Sénat, avant les congés de fin d'année.
              
Mme Collins s'est déclarée "perplexe" et "contrariée" après la décision de M. Reid, jeudi.
              
Le président Barack Obama a demandé au Congrès d'abolir la loi "Don't ask, don't tell" (Ne rien demander, ne rien dire), qui oblige les gays et lesbiennes de l'armée américaine à taire leur orientation sexuelle sous peine d'être renvoyés, avant la fin de l'année.
              
A partir de janvier siègera en effet le nouveau Congrès issu des législatives du 2 novembre, où les démocrates ont perdu le contrôle de la Chambre des représentants et vu leur majorité diminuer au Sénat.

 

Première publication : 10/12/2010

  • ÉTATS-UNIS

    La Cour suprême maintient le tabou homosexuel dans l'armée

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La justice rétablit temporairement le tabou gay dans l'armée

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Il revient au Congrès d'abolir le tabou homosexuel dans l'armée, insiste Obama

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)