Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

FRANCE

D'importantes chutes de neige provoquent une pagaille monstre en région parisienne

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/12/2010

Plusieurs milliers de Franciliens ont été contraints de passer la nuit sur la route, après les importantes chutes de neige qui ont touché l'Île-de-France mercredi. La préfecture de police de Paris déconseille encore de prendre le volant ce jeudi.

AFP - La préfecture de police de Paris "déconseille" de circuler sur les routes jeudi matin alors que des milliers de personnes ont été bloquées dans la nuit dans les aéroports, sur les routes ou sur leurs lieux de travail après des chutes de neige qui ont provoqué une pagaille monstre.

"La préfecture de zone Ile-de-France déconseille formellement de circuler sur les routes sauf nécessité impérative", a déclaré à l'AFP un porte-parole, faisant état d'une "situation très difficile" en raison de dangereuses plaques de verglas.

L'interdiction de circulation des poids-lourds et leur "stockage" a par ailleurs été prolongée jusqu'à "au moins 9H00".

La préfecture se réserve également la possibilité d'interdire totalement la circulation sur certains axes, comme c'est déjà le cas sur l'A 104, entre l'A5B et l'A4.

Selon la même source, les bouchons en IDF s'étaient réduits à 5H00 avec 13 km, contre 66 km à 2H00 et 350 km à 21H15.

"5 heures pour faire 500 mètres"

Malgré l'annonce de l'épisode neigeux par Météo-France, l'Ile-de-France a vécu le pire scénario depuis la nuit du 4 au 5 janvier 2003 où des milliers de personnes avaient été bloquées, essentiellement sur les routes.

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a pourtant réfuté le terme de "pagaille sur les routes" alors que de nombreux automobilistes et routiers se plaignent de l'absence ou de l'insuffisance de salage des axes routiers.

Des centaines de voyageurs ont passé la nuit à l'aéroport de Roissy



"Au moins 3.000 personnes" onté été hébergées au cours de la nuit dans des centres d'urgence en Ile-de-France, mis en place pour l'occasion, essentiellement dans les départements de la grande couronne, selon la Préfecture de police de Paris. Rien que dans les Yvelines, entre 1.500 et 2.000 personnes étaient accueillies dans des centres.

"J'ai mis 5 heures pour faire 500 mètres" sur la RN118 dans l'Essonne, au sud de Paris, a expliqué un automobiliste, qui a finalement décidé, comme de nombreuses personnes, d'abandonner son véhicule. "Ils ont rien fait, c'est pas salé!": des chauffeurs routiers bloqués sur la nationale 6 à hauteur de Montgeron (Essonne), ne cachaient pas leur colère.

Après une suspension temporaire du trafic aérien, des milliers de passagers ont été prisonniers des aérogares de Roissy-Charles de Gaulle, où les hôtels étaient saturés.

"Plus d'une centaine de vols Air France ont été annulés dans l'après-midi à Roissy, et une quarantaine de vols ont été déroutés sur d'autres aéroports français", a indiqué une porte-parole de la compagnie. A Orly, il fallait compter une à deux heures de retard sur les vols.

L'un des principaux points noirs est la RN118, mais également l'A13, l'A10, la A86 ou l'A 12. A 5H30 Bison futé parle encore d'axes "coupés pour une durée intéderminée" et d'"axes saturés ou fortement chargés".

Le Centre régional d'Information routière (Cricr) avait prévenu en début de soirée que la circulation était "impossible pour tous véhicules sur les principaux axes autoroutiers et sur le réseau secondaire" en raison des chutes de neige.

M. Hortefeux, qui doit se rendre jeudi au Maroc, a annoncé avoir mobilisé près de "5.000 gendarmes et policiers".

Obligés de passer la nuit sur leur lieu de travail

De très nombreux salariés ont été surpris sur leur lieu de travail: près d'un millier de personnes ont été bloquées au Commissariat à l'énergie atomique (CEA), situé sur la plateau de Saclay (Essonne). Environ 2.800 salariés ont dû passer la nuit au Technocentre Renault de Guyancourt (Yvelines).

Au moins 2.500 poids-lourds ont été bloqués aux abords de Paris sur différentes aires d'autoroute.

Plusieurs accidents ont paralysé la circulation routière autour de la capitale qui a vu tomber 11 cm de neige en une journée, record battu seulement en 1987.

En prévision du verglas sur les routes, les préfectures des Yvelines, de l'Essonne, de Seine-et-Marne, de l'Aisne, de la Marne, des Ardennes et de la Meuse notamment ont interdit les transports scolaires jeudi.

Et pendant ce temps-là...on se baigne en Corse !

Première publication : 09/12/2010

  • INTEMPÉRIES

    La neige et le froid perturbent les transports en Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)