Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Sports

Arsenal ? "Un centre de formation", selon Patrice Evra

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/12/2010

À la veille d'affronter les Gunners en Premier League, le défenseur français de Manchester United a lancé une nouvelle pique à l'encontre du club entraîné par Arsène Wenger. L'an dernier déjà, Evra avait qualifié Arsenal d'équipe d'"enfants".

AFP - Le défenseur français de Manchester United Patrice Evra, qui avait parlé en 2009 d'Arsenal comme d'une équipe d'"enfants", a estimé jeudi sur Canal + Sport que l'équipe entraînée par Arsène Wenger était un "centre de formation".

"Pour moi, Arsenal c'est un centre de formation de football. Je regarde le match, je prends du plaisir, mais est-ce que je vais gagner un titre après ? C'est ça que les gens retiennent", a déclaré Evra dans une interview diffusée jeudi dans l'émission Les Spécialistes.

"Arsenal, un grand club comme ça, ça fait cinq ans qu'ils ont rien gagné, pour moi, c'est la crise, c'est n'importe quoi. Les gens se font endormir sur le jeu d'Arsenal. Mais à l'arrivée, il y a quoi ?", a encore déclaré Evra, alors que Manchester United et Arsenal doivent s'affronter le 13 décembre en championnat d'Angleterre.

"On peut perdre contre eux le 13, mais à l'arrivée il y a quoi ? Il y a rien. Il n'y a pas de trophée, il y a rien", a-t-il ajouté.

"Notre vrai ennemi c'est Chelsea. On va plus regarder les résultats de Chelsea que d'Arsenal, même si on sait qu'Arsenal est une grande équipe, qu'elle peut gagner contre Chelsea, contre nous, contre n'importe qui", a jugé Evra.

"Quand on joue contre Arsenal on prend vraiment du plaisir. C'est une équipe qui joue au football, qui ne va pas arriver à Old Trafford et être à 11 derrière", a-t-il toutefois reconnu.

"La différence, c'est que nous, on joue au football mais on a aussi une puissance. Parfois ils n'arrivent pas à tuer les matches et nous on est plus efficace", a-t-il conclu.

"Ce soir, c'était onze hommes contre onze enfants", avait déclaré Evra après la victoire 3-1 de son équipe contre Arsenal en demi-finales de la Ligue des Champions.

Première publication : 10/12/2010

  • FOOTBALL

    La FFF confirme la suspension de Patrice Evra

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra fait appel de sa sanction

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra taille un costard à Domenech et vilipende Thuram

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)