Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Sports

Arsenal ? "Un centre de formation", selon Patrice Evra

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/12/2010

À la veille d'affronter les Gunners en Premier League, le défenseur français de Manchester United a lancé une nouvelle pique à l'encontre du club entraîné par Arsène Wenger. L'an dernier déjà, Evra avait qualifié Arsenal d'équipe d'"enfants".

AFP - Le défenseur français de Manchester United Patrice Evra, qui avait parlé en 2009 d'Arsenal comme d'une équipe d'"enfants", a estimé jeudi sur Canal + Sport que l'équipe entraînée par Arsène Wenger était un "centre de formation".

"Pour moi, Arsenal c'est un centre de formation de football. Je regarde le match, je prends du plaisir, mais est-ce que je vais gagner un titre après ? C'est ça que les gens retiennent", a déclaré Evra dans une interview diffusée jeudi dans l'émission Les Spécialistes.

"Arsenal, un grand club comme ça, ça fait cinq ans qu'ils ont rien gagné, pour moi, c'est la crise, c'est n'importe quoi. Les gens se font endormir sur le jeu d'Arsenal. Mais à l'arrivée, il y a quoi ?", a encore déclaré Evra, alors que Manchester United et Arsenal doivent s'affronter le 13 décembre en championnat d'Angleterre.

"On peut perdre contre eux le 13, mais à l'arrivée il y a quoi ? Il y a rien. Il n'y a pas de trophée, il y a rien", a-t-il ajouté.

"Notre vrai ennemi c'est Chelsea. On va plus regarder les résultats de Chelsea que d'Arsenal, même si on sait qu'Arsenal est une grande équipe, qu'elle peut gagner contre Chelsea, contre nous, contre n'importe qui", a jugé Evra.

"Quand on joue contre Arsenal on prend vraiment du plaisir. C'est une équipe qui joue au football, qui ne va pas arriver à Old Trafford et être à 11 derrière", a-t-il toutefois reconnu.

"La différence, c'est que nous, on joue au football mais on a aussi une puissance. Parfois ils n'arrivent pas à tuer les matches et nous on est plus efficace", a-t-il conclu.

"Ce soir, c'était onze hommes contre onze enfants", avait déclaré Evra après la victoire 3-1 de son équipe contre Arsenal en demi-finales de la Ligue des Champions.

Première publication : 10/12/2010

  • FOOTBALL

    La FFF confirme la suspension de Patrice Evra

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra fait appel de sa sanction

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra taille un costard à Domenech et vilipende Thuram

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)