Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

Sports

Arsenal ? "Un centre de formation", selon Patrice Evra

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/12/2010

À la veille d'affronter les Gunners en Premier League, le défenseur français de Manchester United a lancé une nouvelle pique à l'encontre du club entraîné par Arsène Wenger. L'an dernier déjà, Evra avait qualifié Arsenal d'équipe d'"enfants".

AFP - Le défenseur français de Manchester United Patrice Evra, qui avait parlé en 2009 d'Arsenal comme d'une équipe d'"enfants", a estimé jeudi sur Canal + Sport que l'équipe entraînée par Arsène Wenger était un "centre de formation".

"Pour moi, Arsenal c'est un centre de formation de football. Je regarde le match, je prends du plaisir, mais est-ce que je vais gagner un titre après ? C'est ça que les gens retiennent", a déclaré Evra dans une interview diffusée jeudi dans l'émission Les Spécialistes.

"Arsenal, un grand club comme ça, ça fait cinq ans qu'ils ont rien gagné, pour moi, c'est la crise, c'est n'importe quoi. Les gens se font endormir sur le jeu d'Arsenal. Mais à l'arrivée, il y a quoi ?", a encore déclaré Evra, alors que Manchester United et Arsenal doivent s'affronter le 13 décembre en championnat d'Angleterre.

"On peut perdre contre eux le 13, mais à l'arrivée il y a quoi ? Il y a rien. Il n'y a pas de trophée, il y a rien", a-t-il ajouté.

"Notre vrai ennemi c'est Chelsea. On va plus regarder les résultats de Chelsea que d'Arsenal, même si on sait qu'Arsenal est une grande équipe, qu'elle peut gagner contre Chelsea, contre nous, contre n'importe qui", a jugé Evra.

"Quand on joue contre Arsenal on prend vraiment du plaisir. C'est une équipe qui joue au football, qui ne va pas arriver à Old Trafford et être à 11 derrière", a-t-il toutefois reconnu.

"La différence, c'est que nous, on joue au football mais on a aussi une puissance. Parfois ils n'arrivent pas à tuer les matches et nous on est plus efficace", a-t-il conclu.

"Ce soir, c'était onze hommes contre onze enfants", avait déclaré Evra après la victoire 3-1 de son équipe contre Arsenal en demi-finales de la Ligue des Champions.

Première publication : 10/12/2010

  • FOOTBALL

    La FFF confirme la suspension de Patrice Evra

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra fait appel de sa sanction

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra taille un costard à Domenech et vilipende Thuram

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)