Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Les quatre journalistes français otages en Syrie ont été libérés

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

Sports

Arsenal ? "Un centre de formation", selon Patrice Evra

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/12/2010

À la veille d'affronter les Gunners en Premier League, le défenseur français de Manchester United a lancé une nouvelle pique à l'encontre du club entraîné par Arsène Wenger. L'an dernier déjà, Evra avait qualifié Arsenal d'équipe d'"enfants".

AFP - Le défenseur français de Manchester United Patrice Evra, qui avait parlé en 2009 d'Arsenal comme d'une équipe d'"enfants", a estimé jeudi sur Canal + Sport que l'équipe entraînée par Arsène Wenger était un "centre de formation".

"Pour moi, Arsenal c'est un centre de formation de football. Je regarde le match, je prends du plaisir, mais est-ce que je vais gagner un titre après ? C'est ça que les gens retiennent", a déclaré Evra dans une interview diffusée jeudi dans l'émission Les Spécialistes.

"Arsenal, un grand club comme ça, ça fait cinq ans qu'ils ont rien gagné, pour moi, c'est la crise, c'est n'importe quoi. Les gens se font endormir sur le jeu d'Arsenal. Mais à l'arrivée, il y a quoi ?", a encore déclaré Evra, alors que Manchester United et Arsenal doivent s'affronter le 13 décembre en championnat d'Angleterre.

"On peut perdre contre eux le 13, mais à l'arrivée il y a quoi ? Il y a rien. Il n'y a pas de trophée, il y a rien", a-t-il ajouté.

"Notre vrai ennemi c'est Chelsea. On va plus regarder les résultats de Chelsea que d'Arsenal, même si on sait qu'Arsenal est une grande équipe, qu'elle peut gagner contre Chelsea, contre nous, contre n'importe qui", a jugé Evra.

"Quand on joue contre Arsenal on prend vraiment du plaisir. C'est une équipe qui joue au football, qui ne va pas arriver à Old Trafford et être à 11 derrière", a-t-il toutefois reconnu.

"La différence, c'est que nous, on joue au football mais on a aussi une puissance. Parfois ils n'arrivent pas à tuer les matches et nous on est plus efficace", a-t-il conclu.

"Ce soir, c'était onze hommes contre onze enfants", avait déclaré Evra après la victoire 3-1 de son équipe contre Arsenal en demi-finales de la Ligue des Champions.

Première publication : 10/12/2010

  • FOOTBALL

    La FFF confirme la suspension de Patrice Evra

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra fait appel de sa sanction

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Patrice Evra taille un costard à Domenech et vilipende Thuram

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)