Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Il s'appelait Julian Cadman"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Areva quitte la Bourse de Paris"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans le cartable d'Emmanuel Macron"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la Cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

Planète

Un accord international sur le climat adopté à Cancun

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/12/2010

Après 13 jours de discussions, les quelque 200 pays réunis au sommet de Cancun, au Mexique, ont adopté un accord international sur le climat. Le texte prévoit notamment la création d'un "fonds vert" pour soutenir les pays en développement.

AFP - Près de 200 pays rassemblés sous l'égide de l'ONU ont adopté samedi à Cancun (Mexique) un texte déclinant une série de mécanismes pour lutter contre le changement climatique, dont un Fonds vert pour aider les pays en développement.

Cette issue positive dans la station balnéaire mexicaine à l'issue d'un rendez-vous aux objectifs par ailleurs modestes, permet d'abord de redonner des couleurs au processus de négociation onusien fortement ébranlé par l'immense déception née il y a un an du sommet de Copenhague.

"CE N'EST PAS UN ACCORD A MINIMA"

L'accord de Cancun "ouvre une nouvelle ère pour la coopération internationale sur le changement climatique", a déclaré la ministre mexicaine des Affaires étrangères, Patricia Espinosa, dont la voix était couverte par les applaudissements nourris des délégués présents en séance plénière.

Il a été adopté en dépit de l'opposition de la Bolivie, seul pays à s'être prononcé contre ce texte. "La règle pour l'adoption est le consensus", a martelé le négociateur bolivien Pablo Solon, évoquant un "précédent funeste".

"La règle du consensus ne signifie pas l'unanimité, ni qu'une délégation puisse prétendre imposer un droit de veto sur une volonté qui, avec tant de travail, a été accomplie", a répondu Mme Espinosa.

L'accord de Cancun permet également de laisser ouverte la question sensible de l'avenir du protocole de Kyoto, seul protocole juridiquement contraignant sur le climat existant à ce jour.

Première publication : 11/12/2010

  • RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

    Négociations de la dernière chance au sommet de Cancun

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)