Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : un sursaut possible ?

En savoir plus

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre l'État islamique

    En savoir plus

  • En direct : le "non" à l'indépendance de l'Écosse remporte 55,3 % des voix

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Ebola : l'infirmière française contaminée reçoit un traitement expérimental

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Le Paris des Arts de Leïla Bekhti

    En savoir plus

  • Après le "non" de l’Écosse, la Catalogne prépare son propre référendum

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • À Washington, Petro Porochenko réclame et obtient plus de soutien des États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao écope de six mois de suspension

    En savoir plus

  • Alibaba lève plus de 25 milliards de dollars à Wall Street

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

FRANCE

Le ministre de la Justice prend fait et cause pour les magistrats

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/12/2010

Dans un entretien au "Parisien, le garde des Sceaux, Michel Mercier, a répondu à son collègue de l'Intérieur, Brice Hortefeux, qui avait jugé "disproportionnée" la condamnation à de la prison ferme de sept policiers.

AFP - Le ministre de la Justice Michel Mercier a répliqué dimanche à son collègue de l'Intérieur Brice Hortefeux dans la polémique sur les sept policiers condamnés à Bobigny et a défendu les magistrats contre les accusations de laxisme envers les délinquants.
             
En réponse à M. Hortefeux, qui avait qualifié dès vendredi soir de "disproportionnée" la condamnation des policiers à de la prison ferme, M. Mercier a défendu son pré carré dans un entretien au journal Le Parisien: "Je rappelle simplement que lui n'est pas ministre de la Justice, mais qu'il est chargé des policiers".
             


Refusant de commenter "une procédure judiciaire en cours" dans l'attente de la décision qui sera rendue en appel, il a affirmé qu'"à Bobigny la justice a fonctionné" et appelé "tout le monde au calme".
             
M. Hortefeux, invité d'une émission politique radio-télévisée en début de soirée, aura l'occasion de lui répondre. Samedi devant le conseil national de l'UMP, il avait précisé s'être entretenu vendredi soir et dimanche matin avec son homologue de la Justice.
             
Avant M. Mercier, l'ex-garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie avait dû à plusieurs reprises défendre ses prérogatives face au fidèle de Nicolas Sarkozy.
             
"Les propositions en matière pénale sont faites soit par le ministre de la Justice, soit par les parlementaires", avait-elle sèchement répondu lorsque le ministre de l'Intérieur avait annoncé des sanctions pénales "aggravées" en cas d'agression de personnes âgées, après un double meurtre de retraités dans l'Oise en janvier.
             
En septembre, une longue interview de M. Hortefeux au Figaro Magazine où il faisait plusieurs propositions censées remédier à un supposé laxisme des magistrats, avait fait se gausser la gauche: "je ne savais pas Hortefeux garde des Sceaux bis", avait ironisé l'ancien ministre socialiste Robert Badinter.

Mettre un terme à la polémique police-justice
             

M. Mercier a récusé les accusations de laxisme des magistrats, renouvelées en des termes très vifs vendredi soir par les syndicats de policiers Alliance et Synergie-Officiers. Ce dernier avait affirmé que le tribunal de Bobigny est connu pour "remettre dehors à tour de bras les trafiquants de stupéfiants, braqueurs, auteurs de tentatives d'homicide, etc".
             
"Je ne laisserai jamais dire que les magistrats sont laxistes. C'est totalement faux. Ils effectuent leur travail avec sérieux et responsabilité", a répondu le garde des Sceaux.
             
Il avait dans un premier temps donné l'impression de vouloir ménager tout le monde, en refusant samedi d'alimenter toute "polémique".
             
Dans Le Parisien, M. Mercier a souligné que "les policiers comme les juges travaillent dans des conditions très spécifiques" en Seine-Saint-Denis. "C’est pourquoi ils doivent être encore plus irréprochables qu’ailleurs".
             
Les sept policiers ont été condamnés à des peines de six mois à un an de prison ferme pour avoir accusé un automobiliste d'avoir renversé l'un d'eux, alors qu'il avait été percuté par une voiture de police.
             
Les syndicats de magistrats, qui s'étaient étonnés du silence de leur ministre depuis vendredi, ont salué ses propos, même si le président de l'Union Syndicale des Magistrats (USM, majoritaire), Christophe Régnard, les a jugés "un peu tardifs".
             
"C'est positif", a estimé le secrétaire général du Syndicat de la Magistrature (SM, classé à gauche) Matthieu Bonduelle, soulignant toutefois que "cette réaction est relativement modérée face à la violence des attaques" contre les magistrats.
             

 

Première publication : 12/12/2010

  • FRANCE

    Hortefeux déclenche une polémique en soutenant des policiers condamnés

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Prison ferme pour sept policiers, les syndicats en colère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)