Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les temps forts de la Fashion Week à Paris

En savoir plus

FOCUS

Italie : le phénomène Renzi

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Bourse de Tokyo : un trader fait une bourde à 617 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

Afrique

Le président Wade veut "se débarrasser" de l’ex-dictateur tchadien Habré

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/12/2010

Hissène Habré ne sera pas jugé à Dakar, a assuré le président sénégalais Abdoulaye Wade, à FRANCE 24 et RFI. L'ex-dictateur tchadien, réfugié à Dakar depuis près de 20 ans, est accusé de crime contre l'humanité.

Le Sénégal ne veut pas juger l’ancien dictateur tchadien Hissène Habré. Chargé depuis 2006 par l’Union africaine (UA) d’organiser un procès contre l’ancien homme fort de N’Djamena, accusé de crime contre l’humanité, le président sénégalais, Abdoulaye Wade, souhaite que l'organisation continentale "reprenne son dossier".

"Franchement, je regrette d’avoir accepté [le dossier] parce que je n’ai pas trouvé le soutien que je cherchais [de la part de la communauté internationale]", affirme-t-il lors d'un entretien accordé à FRANCE 24 et RFI. "Je vais renvoyer [Hissène Habré] quelque part. Je vous le dit très clairement : je vais m’en débarrasser", a-t-il poursuivi, n’excluant pas une extradition vers la Belgique.

"Juger une personne comme ça, c’est se faire des ennemis. Je n’ai pas peur de mes responsabilités mais je n’ai pas eu un minimum de soutien", a répété le président sénégalais. Abdoulaye Wade réclame 27 millions d’euros pour organiser le procès. L’UA et l’Union européenne lui a accordé 8,5 millions d’euros, montant qu’il juge trop faible.

Poursuivi pour crime contre l’humanité

Ces déclarations ont provoqué la colère de l’avocat d’Hissène Habré, El Hadji Diouf. "Pour Wade, il n’y a donc aucune présomption d’innocence, s’est-il exclamé. Wade "doit garder sa sérénité !"

L’ancien dictateur tchadien a trouvé refuge au Sénégal en 1991, au lendemain du coup d’État qui a placé Idriss Déby Itno au pouvoir à N'Djamena. Accusé d’être responsable de la mort de 40 000 personnes au cours de ses années de règne, entre 1982 et 1990, il a été condamné à mort par contumace au Tchad. La justice belge, saisie par des ressortissants tchadiens ayant acquis la nationalité belge, a délivré en 2005 un mandat d’arrêt international à son encontre pour crime contre l’humanité, crime de guerre et actes de torture.

En 2001, Hissène Habré a été arrêté brièvement à Dakar, puis relâché. La justice sénégalaise s’est alors estimée incompétente pour le juger. En 2006, l’UA en avait décidé autrement, "au nom de l’Afrique". Dimanche, le Tchad s’est dit prêt à organiser un nouveau procès contre son ancien chef d’État.

Première publication : 12/12/2010

COMMENTAIRE(S)