Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Sport : à quand la parité ?

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Colorado : la ruée vers le cannabis

En savoir plus

MODE

Mode masculine hiver 2015 à Paris, les libertés d'expression triomphent

En savoir plus

FOCUS

Législatives en Grèce : un scrutin décisif

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Manchester City-Côte d'Ivoire au Mondial : Yaya Touré se confie à FRANCE 24

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération des humanitaires à Bangui : Le chef anti-balaka Andilo ne sera pas relâché

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Abdallah, "grand défenseur des femmes" selon Christine Lagarde

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Lassana Bathily, un héros désormais français

En savoir plus

FRANCE

Des enfants pris en otage dans une école maternelle de Besançon

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/12/2010

Un jeune homme de 17 ans retient en otage cinq à six enfants dans l'école maternelle Charles-Fourier, située dans le quartier de la Planoise à Besançon (Est). Une dizaine d'enfants ont été libérés.

Une prise d’otages a lieu ce lundi matin à l’école maternelle Charles-Fourier du quartier de la Planoise, à Besançon (est de la France). "Cinq à six enfants sont retenus en otage par un homme de 17 ans, affirme le maire de la ville, Jean-Louis Fousseret, sur l’antenne de FRANCE 24. L’homme est entré dans l’école vers 8 h 30 [heure locale], il est armé de deux sabres … d’une trentaine de centimètres de long."

Le maire assure par ailleurs que "la police est en contact téléphonique permanent avec le preneur d’otages", même si "elle ignore toujours ses revendications". Selon les informations dont il dispose, Jean-Louis Fousseret indique que le jeune homme "est sous traitement médical".

Arrivé sur place, le Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN) a débuté son intervention, selon l’Agence France-Presse (AFP).

Le "courage" d’une assistante scolaire

Il y avait une vingtaine d’enfants dans la classe quand l’individu y a fait irruption. Il a ensuite relâché quelques élèves ainsi qu’une assistante scolaire puis a demandé à ce que celle-ci revienne dans l’école. "Courageusement, elle a accepté d’y retourner, avant de ressortir quelques minutes plus tard avec d’autres enfants", raconte le maire. Il ne resterait plus que cinq ou six écoliers dans le bâtiment.

Interrogé sur FRANCE 24, un voisin de l’école déclare qu’il y a "environ 80 personnes massées devant l’école, dont les parents". Selon lui, "tout a été mis rapidement en place, le Samu et les pompiers sont arrivés très vite".

Le ministre de l'Éducation, Luc Chatel, est lui aussi présent aux abords de l’école.

Une cellule psychologique a été mise en place dans un gymnase situé à proximité de l’établissement.

 

Première publication : 13/12/2010

COMMENTAIRE(S)