Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Paris, le nouveau Calais"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Voitures électriques : la Chine en pole position

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Rencontre entre les deux leaders coréens : "un sommet historique"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tanzanie : le pouvoir s'attaque aux blogueurs

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fièvre de Lassa : le Nigeria lutte contre une épidémie sans précédent

En savoir plus

LE DÉBAT

"Le nouvel antisémitisme" : un manifeste à charge ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

EUROPE

Un millier d'interpellations pour éviter des affrontements entre immigrés et nationalistes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/12/2010

La police russe a procédé à l'interpellation de près de 1 000 personnes à Moscou, les autorités redoutant de nouveaux affrontements entre des militants nationalistes et des personnes originaires du Caucase. Des appels à manifester avaient été lancés.

AFP - Environ 1.000 personnes ont été interpellées mercredi à Moscou, selon un nouveau décompte annoncé dans la soirée par la police russe qui craint des heurts entre militants nationalistes et personnes originaires du Caucase après les graves affrontements du week-end.

Un précédent décompte faisait état de 700 interpellations.

"Environ 1.000 personnes ont été interpellées dans toute la ville", a déclaré le porte-parole de la police moscovite, Viktor Birioukov, cité par l'agence russe Interfax.

Quelque 3.000 policiers ont été mobilisés mercredi à Moscou, afin de prévenir des affrontements entre nationalistes et personnes originaires du Caucase.

Des sites internet ont relayé depuis le début de la semaine des appels de personnes originaires du Caucase, région majoritairement musulmane du sud de la Russie, à manifester aux abords de la gare de Kiev à Moscou.

Prés d'un tiers des effectifs de police ont été déployés à cet endroit mercredi.

Les accès à la place Rouge et celle du Manège, qui encadrent le Kremlin, ont aussi été bloqués par des dizaines de policiers casqués.

Les appels à se rassembler mercredi font suite aux heurts qui ont opposé samedi la police à des milliers de supporteurs de football et militants nationalistes qui s'étaient rassemblés à deux pas du Kremlin pour réclamer justice après le meurtre d'un des leurs dans une rixe avec de jeunes Caucasiens.

 

Première publication : 15/12/2010

  • RUSSIE

    Les autorités redoutent que de nouveaux heurts opposent nationalistes et immigrés

    En savoir plus

  • WIKILEAKS

    Les autorités russes et la mafia agissent "main dans la main", selon un procureur espagnol

    En savoir plus

  • DAGUESTAN

    Affrontements meurtriers dans le Caucase russe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)