Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Sports

L’Argentine face à l'exode de ses jeunes talents

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 16/12/2010

Le pays de Maradona et de Lionel Messi est devenu le premier exportateur de joueurs de football au monde devant le Brésil. Un exode record qui en inquiète certains.

Pour la première fois, l’Argentine a dépassé son éternel rival brésilien en tant que premier exportateur mondial de joueurs de football. En 2009 et 2010, près de 1 800 joueurs argentins ont ainsi été transférés dans des clubs étrangers dont la plupart en Europe, contre 1 440 Brésiliens.

"La réalité actuelle, c'est qu'un joueur est un actif majeur qui rapporte plus de revenus que les droits TV, la vente de billets, le marchandisage ou les produits dérivés", explique Gerardo Molina, membre de l’agence Euroamericas Sports Marketing, qui a mené cette enquête. "En d'autres termes, les joueurs sont la principale source de revenus pour les clubs d'Argentine et du Brésil."

Des départs dès l'âge de 15 ans

En 2009, la majorité des clubs argentins sont au bord de la faillite. La présidente Cristina Kirchner prend alors la décision de nationaliser les droits de retransmission pour augmenter les revenus publicitaires et aider les clubs qui ne peuvent plus payer les salaires des joueurs. "Ceci explique la hâte avec laquelle ils recherchent des joueurs qu'ils pourront revendre à l'intersaison pour rembourser leurs dettes," argumente Molina.

L’Argentine est également dotée d’un système de vente de joueurs singulier. Contrairement au Brésil, les clubs ne sont pas les seuls acteurs du marché : les écoles de football sont également habilitées à vendre leurs jeunes joueurs sans passer par des agents. En cinq ans, les transferts de footballeurs argentins vers des clubs européens ont explosé, progressant de près de 800%. Et l'âge des joueurs transférés baisse de manière impressionnante, certains Argentins quittant leur pays dès l'âge de 15-16 ans.

L'Albiceleste pénalisée sur le long terme

"En Turquie, en Russie, en Ukraine, en Roumanie, en Grèce aussi, un paquet de clubs a acheté des joueurs parce qu'ils en ont la puissance économique, et les joueurs ont accepté, prenant au passage beaucoup d'argent tout en sachant que sur le plan sportif, ce n'était sans doute pas la meilleure chose à faire pour leur carrière", commente Adrian Domenech, ancien joueur chargé des équipes de jeunes de l’équipe des Argentinos Juniors.

Le constat est qu’aujourd’hui, les clubs du championnat argentins font de plus en plus appel à des joueurs âgés pour combler cet exode de jeunes talents vers des championnats mineurs. À terme cela pourrait pénaliser leur niveau de jeu et celui de  la sélection albiceleste toujours sans titre depuis la Copa America en 1993.

Première publication : 16/12/2010

COMMENTAIRE(S)