Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 16/12/2010

Les opposants à Silvio Berlusconi expriment leur colère en ligne

Les opposants au président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, expriment leur colère. La visite de Terry Jones en Grande-Bretagne prévue pour février suscite la polémique. Et Azo, un incroyable acrobate, propose de découvrir ses exploits en ligne.

« LE PEUPLE VIOLET » CONTRE BERLUSCONI

La résistance violette s’organise. Les partisans de ce mouvement anti-Berlusconi né l’an dernier sur Internet expriment leur colère. Des messages qui font écho aux violences qui ont éclaté mardi à Rome après la courte victoire du Président du conseil italien au Parlement.

De nombreux internautes ont ainsi fustigé les quelques députés qui n’ont pas suivi les consignes de leur parti et voté la confiance au gouvernement. Plusieurs pages ont rapidement été créées sur Facebook pour les accuser d’être des politiciens vendus.

Et tandis que des membres de l’opposition accusent Berlusconi d’avoir acheté ou menacé des députés pour obtenir leur soutien, des internautes font circuler cette vidéo pour décrire la situation actuelle. Une scène extraite des « Députés », un film de 1963, dans laquelle un homme politique corrompu affirme que « trois voix au Parlement peuvent s’avérer cruciales pour un gouvernement ».

Le collectif Resistenza Libera a de son côté composé cette chanson pour exprimer son ras-le-bol vis-à-vis de la politique italienne. Un morceau de rap qui dénonce le fonctionnement mafieux du gouvernement de Berlusconi.

Et en attendant une nouvelle mobilisation contre le Cavaliere, ses opposants dénoncent également les tentatives de son gouvernement de contrôler le Web, en s’appuyant notamment sur ce mémo de la diplomatie américaine récemment divulgué par Wikileaks. Ils ont ainsi crié à la censure quand leur page Facebook a mystérieusement été rendue inaccessible pendant quelques heures à la veille du vote de confiance au Parlement.

 

TERRY JONES EN GRANDE-BRETAGNE ?

« La venue de Terry Jones est un danger pour la cohésion sociale de notre pays. Sa présence en Grande-Bretagne présente un risque pour le dialogue entre les différentes communautés. La secrétaire d’Etat à l’intérieur doit donc agir et lui interdire l’accès au territoire britannique. » Ces propos tenus par Mohammed Shafiq, responsable de la fondation Ramadhan, interviennent alors que le pasteur américain qui s’était rendu tristement célèbre, il y a quelques mois, en menaçant de brûler des Corans, a annoncé qu’il participerait en février à une grande manifestation organisée par l’English Defence League, un groupe extrémiste britannique. Un point de vue partagé par bon nombre d’internautes en Angleterre.

Une pétition demandant aux autorités d’empêcher la venue de Terry Jones a ainsi rapidement vu le jour. Lancé à l’initiative de l’organisation « Hope not hate », « L’espoir, pas la haine » en français, le texte affirme que la visite de Jones ne bénéficiera qu’aux groupes extrémistes et que celui qui a été surnommé le prêcheur de la haine ne doit donc pas être autorisé à pénétrer sur le territoire.

Plusieurs groupes Facebook comme ceux-ci incitent également les citoyens britanniques à se mobiliser massivement et à protester contre sa venue dans le pays.

Face à cette levée de boucliers, même l’organisation à l’origine de sa visite semble elle aussi faire marche arrière. En effet, l’English Defence League qui se félicitait à la base de sa venue vient d’annoncer dans un communiqué en ligne que Terry Jones n’était désormais plus invité à parler lors du rassemblement de février. Motif invoqué : le pasteur aurait récemment tenu des propos homophobes et antisémites.

En attendant, Terry Jones, lui, ne baisse pas les bras. Sur son site, il affirme ainsi qu’il se rendra en Angleterre quoi qu’il arrive et qu’il a dores et déjà reçu d’autres invitations, notamment celle d’un parti d’extrême droite.

 

CAGE AGAINST THE MACHINE

« 4 minutes 33 secondes », un morceau expérimental presque entièrement silencieux du compositeur John Cage en tête du hit-parade en Angleterre. Voici l’objectif que se sont fixé des internautes britanniques. En effet, chaque année, la BBC 1 organise un concours au terme duquel le single ayant été le plus acheté est diffusé la nuit de Noël. Or, depuis quelques années, il s’agit systématiquement d’une chanson d’un candidat de télé-réalité. L'an dernier, des internautes avaient ainsi fait campagne, avec succès, pour Rage Against the Machine, un groupe de métal américain. Une victoire qu’ils comptent bien réitérer cette année.

 

WIKIPIZZ

En France, Wikileaks a reçu le soutien inattendu de Speed Rabbit Pizza, une chaîne de pizzerias. La société a en effet lancé un concours baptisé « Wikipizz » qui invite les internautes à composer leur propre recette. Le créateur de la meilleure pizza remportera la somme de 1 000 euros, tandis qu'un don du même montant sera reversé au site de Julian Assange.

 

VIDÉO DU JOUR

Si vous ne connaissez pas Azo, voici une vidéo qui vous permettra de découvrir les exploits de cet incroyable acrobate birman vivant aux Etats-Unis. Adepte du parkour, l’art du déplacement en milieu urbain, mais aussi de skateboard, de jonglage ou encore de diabolo, Azo propose ici une compilation de ses plus impressionnantes performances réalisées en 2010. Un clip d’autant plus époustouflant que l’homme est loin d’être cascadeur professionnel. Ce dernier est en effet simple programmateur informatique à Washington.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/09/2014 Réseaux sociaux

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

Le Brésil est secoué par de puissants mouvements sociaux depuis un an. Son économie tourne au ralenti avec une croissance quasi nulle. C’est dans ce contexte que se déroule la...

En savoir plus

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus