Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens appelés à ratifier l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

Amériques

Le compromis fiscal d'Obama adopté par le Congrès

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2010

Vendredi, le Congrès a adopté la mesure de Barack Obama qui prolonge de deux ans, pour tous les Américains, les allègements fiscaux adoptés en 2001 et 2003 par George W. Bush. Cette mesure devrait coûter 858 milliards de dollars sur 10 ans.

AFP - Le compromis conclu entre le président américain Barack Obama et ses adversaires républicains pour reconduire les cadeaux fiscaux de l'ère Bush a été approuvé jeudi par le Congrès américain.

Au lendemain de son adoption au Sénat par 81 voix contre 19, la Chambre des représentants a elle aussi voté le texte par 277 voix contre 148.

Ce compromis prolonge de deux ans, pour tous les Américains, les allégements fiscaux adoptés en 2001 et 2003 sous George W. Bush et qui arrivent à expiration au 31 décembre.

Au total, le compromis obtenu par le président Obama coûtera près de 858 milliards de dollars sur 10 ans, selon le bureau du Budget du Congrès (CBO).

Initialement, les démocrates ne voulaient prolonger que les allégements des classes moyennes, soit les ménages gagnant moins de 250.000 dollars par an. Mais en échange de la prolongation des cadeaux fiscaux pour les plus riches, les alliés du président ont obtenu une prolongation des allocations de chômage sur 13 mois.

Mercredi, le président Obama, qui avait fait de l'adoption de ce compromis l'une de ses grandes priorités après la défaite cinglante de son camp aux élections législatives du 2 novembre, avait insisté sur l'urgence de la situation.

"Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser tomber", avait dit le président, avant d'ajouter: "J'encourage les membres du Congrès à agir pour adopter ces allégements fiscaux aussi vite que possible".

Selon un sondage Gallup mardi, la plupart des Américains étaient favorables à la reconduction d'une grande partie des allégements fiscaux de Bush. Mais ils sont divisés entre ceux qui veulent une reconduction pour tous (40%) et ceux qui veulent des limitations pour les plus riches (44%).

Première publication : 17/12/2010

  • ÉTATS-UNIS

    La couverture médicale obligatoire déclarée non constitutionnelle par un juge fédéral

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les démocrates se lancent dans une course contre la montre au Congrès

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les républicains s'opposent à l'expiration des cadeaux fiscaux pour les plus riches

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)