Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

EUROPE

L'agence Moody's dégrade à son tour la note de l'Irlande

Vidéo par Sylvain ROUSSEAU , Catherine NORRIS TRENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/12/2010

Une semaine après sa rivale Fitch, l'agence de notation Moody's Investors Service a dégradé de cinq crans la note de l'Irlande vendredi. L'agence a motivé sa décision par l'envolée du coût du sauvetage des banques irlandaises.

AFP - L'agence de notation Moody's Investors Service a dégradé vendredi de cinq crans la note de l'Irlande, de "Aa2" à "Baa1", imitant ainsi sa rivale Fitch, en raison de la montée des incertitudes qui pèsent sur l'économie du pays et du déclin de la solidité financière de l'Etat irlandais.

Moody's a motivé sa décision par l'envolée du coût du sauvetage des banques irlandaises, qui avait été revu fortement à la hausse cet automne, faisant exploser le déficit public irlandais à 32% du PIB cette année.

De plus, l'agence souligne l'incertitude grandissante qui entoure les perspectives de croissance en Irlande, en raison notamment de la cure d'austérité que Dublin a annoncé en échange du plan d'aide de l'Union européenne et du FMI.

Enfin, Moody's s'inquiète de la dégradation du niveau d'endettement du pays, conséquence de l'explosion de son déficit budgétaire. Elle prévoit qu'il bondira jusqu'à 120% du Produit intérieur brut en 2013, contre 66% l'an dernier, avant de se stabiliser.

"Baa1" constitue la huitième note dans l'échelle de Moody's, qui en comprend au total 21. Elle correspond à des emprunteurs de qualité moyenne, mais en mesure de faire face à leurs obligations de manière adéquate.

Cette nouvelle note est assortie d'une perspective négative, c'est-à-dire que Moody's n'écarte pas de l'abaisser à nouveau à court ou moyen terme.

Moody's, qui avait prévenu fin novembre qu'elle allait probablement abaisser de plusieurs crans la note du pays, a ainsi mis sa menace à éxécution.

L'agence rivale Fitch avait elle-même abaissé la semaine dernière la note de l'Irlande de trois crans à BBB+, ce qui correspond également à la huitième note au sein de sa propre échelle, tandis que Standard and Poor's avait abaissé la sienne de deux crans fin novembre, à "A" (la 5e note dans sa classification).

Première publication : 17/12/2010

  • ZONE EURO

    Le FMI approuve un prêt de 22,5 milliards d'euros à l'Irlande

    En savoir plus

  • IRLANDE

    Le Parlement adopte le plan de sauvetage de l'UE et du FMI

    En savoir plus

  • IRLANDE

    "Le peuple irlandais est en colère", selon Pat Cox

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)