Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 37 femmes et enfants périssent dans le naufrage de leur embarcation

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2010

Un navire de transport surchargé a coulé dimanche sur le fleuve Surma, à 240 km au nord-est de la capitale Dacca, tuant 17 femmes et 20 enfants parmi ses 150 passagers, d'après le dernier bilan de la police.

AFP - Le naufrage d'un bateau samedi dans le nord-est du Bangladesh a fait au moins 37 morts, uniquement des femmes et des enfants, a indiqué la police dimanche, tandis que les secours recherchaient d'éventuels survivants parmi les 150 passagers que transportait l'embarcation.

La police a trouvé cinq nouveaux cadavres, portant le bilan à 37, a déclaré à l'AFP Jane Alam, le chef de la police locale.

"Sur les 37 morts, 17 sont des femmes et 20 des enfants. La plupart des hommes adultes ont gagné le rivage à la nage et sont partis vers leur villages", a-t-il ajouté.

L'embarcation, qui avait à son bord des dizaines de paysans, a heurté un navire transportant des marchandises et a coulé au milieu du fleuve, le Surma, à 240 km au nord-est de la capitale Dacca, a précisé la police. La plupart des passagers étaient endormis lors de la collision.

"Nous cherchons jusqu'à plusieurs kilomètres en aval car les corps ont pu être transportés par le courant. Des plongeurs du ministère de la Marine sont arrivés de la capitale et fouillent la rivière", a indiqué M. Alam.

Des centaines de personnes se sont regroupées sur les berges, dans l'attente de nouvelles sur leurs proches. Selon la police, il ne reste que peu de personnes portées diparues.

Les premiers éléments de l'enquête montrent que le navire était surchargé et que la visibilité était mauvaise, selon Mohammad Abul Hashem, l'administrateur de la région. "Il semble que le bateau était surchargé, et les gens amassés sur le pont", a-t-il déclaré.

Les accidents impliquant des navires sont courants au Bangladesh, pays sillonné par 230 fleuves, à cause du faible respect des normes de sécurité et de la surcharge des embarcations.

Première publication : 19/12/2010

COMMENTAIRE(S)