Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gilberto Rodrigues Léal : le MUJAO annonce la mort du français enlevé au Mali

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové et Guy Verhofstadt, candidats à la présidence de la Commission européenne

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Elio Di Rupo, Premier ministre belge

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : les coulisses d'une libération

En savoir plus

FOCUS

Dans la ville natale de Jean Paul II, la "papamania" est au beau fixe

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

SUR LE NET

Un père syrien se bat en ligne pour retrouver son fils

En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Ligue des champions : à Madrid, Chelsea neutralise l'Atlético

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l’incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

  • Ryan Giggs joue les entraîneurs pour Manchester United

    En savoir plus

  • Washington lie la Russie aux séparatistes ukrainiens, photos à l’appui

    En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 37 femmes et enfants périssent dans le naufrage de leur embarcation

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/12/2010

Un navire de transport surchargé a coulé dimanche sur le fleuve Surma, à 240 km au nord-est de la capitale Dacca, tuant 17 femmes et 20 enfants parmi ses 150 passagers, d'après le dernier bilan de la police.

AFP - Le naufrage d'un bateau samedi dans le nord-est du Bangladesh a fait au moins 37 morts, uniquement des femmes et des enfants, a indiqué la police dimanche, tandis que les secours recherchaient d'éventuels survivants parmi les 150 passagers que transportait l'embarcation.

La police a trouvé cinq nouveaux cadavres, portant le bilan à 37, a déclaré à l'AFP Jane Alam, le chef de la police locale.

"Sur les 37 morts, 17 sont des femmes et 20 des enfants. La plupart des hommes adultes ont gagné le rivage à la nage et sont partis vers leur villages", a-t-il ajouté.

L'embarcation, qui avait à son bord des dizaines de paysans, a heurté un navire transportant des marchandises et a coulé au milieu du fleuve, le Surma, à 240 km au nord-est de la capitale Dacca, a précisé la police. La plupart des passagers étaient endormis lors de la collision.

"Nous cherchons jusqu'à plusieurs kilomètres en aval car les corps ont pu être transportés par le courant. Des plongeurs du ministère de la Marine sont arrivés de la capitale et fouillent la rivière", a indiqué M. Alam.

Des centaines de personnes se sont regroupées sur les berges, dans l'attente de nouvelles sur leurs proches. Selon la police, il ne reste que peu de personnes portées diparues.

Les premiers éléments de l'enquête montrent que le navire était surchargé et que la visibilité était mauvaise, selon Mohammad Abul Hashem, l'administrateur de la région. "Il semble que le bateau était surchargé, et les gens amassés sur le pont", a-t-il déclaré.

Les accidents impliquant des navires sont courants au Bangladesh, pays sillonné par 230 fleuves, à cause du faible respect des normes de sécurité et de la surcharge des embarcations.

Première publication : 19/12/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)