Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 20/12/2010

La toile américaine célèbre l’abolition de la loi du « don’t ask, don’t tell » dans l’armée

La toile américaine célèbre l’abolition de la loi du « don’t ask, don’t tell » dans l’armée. Aux Etats-Unis, le mouvement No Labels souhaite créer une troisième voie politique. Et des Japonais réinventent la chute libre.

USA : LEVÉE DU TABOU GAY DANS L'ARMÉE

Revisiter les paroles d’une chanson de Noël pour célébrer l’abolition de la loi du « don’t ask, don’t tell » qui interdisait depuis 1993 aux soldats américains d’afficher leur homosexualité. Voici comment ce vidéoblogueur gay a tenu à exprimer sa joie suite à l’abrogation de cette mesure controversée votée samedi par le Congrès des Etats-Unis. Un sentiment qu’ils sont nombreux à partager sur la toile.

Des dizaines de citoyens ont en effet posté des vidéos comme celles-ci sur les sites de partage pour applaudir la décision du Congrès qui met un terme à une politique qualifiée de discriminatoire. Des réactions que cet habitant du New Hampshire répondant au pseudo Tetsubo57 tente lui de modérer. Il explique ainsi que certains membres de l’armée opposés à cette réforme vont sans doute tout faire pour retarder son entrée en vigueur et il estime qu’une année pourrait s’écouler avant l’application effective de la nouvelle loi.

De son côté, Eric Alva, un ancien Marine à la retraite, revient dans cette vidéo sur le long combat qu’il a mené aux côtés des organisations de défense des droits des homosexuels pour remporter cette victoire. Et il salue plus particulièrement le rôle crucial joué par Human Rights Campaign. Il rappelle en effet que cette ONG a mené une large campagne de lobbying auprès des membres du Congrès et a mobilisé des milliers de vétérans opposés au « don’t ask, don’t tell » pour obtenir la levée de cette mesure.

En attendant, Egberto Willies, un informaticien du Texas, espère lui que cette nouvelle loi permettra d’obtenir dans la foulée d’autres avancées pour la communauté homosexuelle comme la possibilité de se marier ou d’adopter des enfants dans tous les Etats du pays.

NO LABELS, FUTUR PARTI CENTRISTE AMÉRICAIN ?

« La politique aux Etats-Unis doit évoluer. Pour cela, il faut mettre de côté les étiquettes démocrates et républicaines afin de désenclaver le système et trouver un consensus politique. » Voici en substance le message qu’adresse à la nation le mouvement No Labels dans cette vidéo. Objectif de cette organisation : créer une troisième voie centriste non partisane qui permettra de sortir le pays de la bipolarisation libérale-conservatrice .

Une initiative qui part d’un constat simple selon le co-fondateur du mouvement, Mark McKinnon, un stratège politique ayant travaillé dans le passé pour les Démocrates et Les Républicains. Il explique en effet qu’une majorité d’Américains en a assez d’assister impuissante à des querelles politiciennes partisanes et attend de ses élus qu’ils s’occupent enfin des problèmes qui concernent l’ensemble du pays comme le déficit public.

Et le mouvement semble d’ores et déjà avoir trouvé une solide base de supporters sur la toile. Ils sont ainsi plus de 31 000 à avoir rejoint le groupe Facebook de l’organisation en à peine quelques jours.

Mais face à cet engouement, certains appellent à la prudence. C’est le cas notamment de Michael Piper, journaliste pour le site AmericanFreePress.net, qui estime que des groupes financiers défendant des intérêts particuliers sont sans doute à l’origine de ce mouvement. Groupes qui espèrent un changement de cap dans la politique américaine mais pour leur seul profit et non pas pour le peuple.

En attendant, pour Justin Krebs, un écrivain new-yorkais, No Labels n’a au final que peu de chance de devenir un jour une véritable force politique dans le pays. Il affirme ainsi que pour réussir, un parti doit être composé de membres partageant les mêmes valeurs, les mêmes idéaux. Or, selon Krebs, ce mouvement n’a pas de réel programme et ses partisans sont loin de former un ensemble cohérent.

CHRONIQUES DE LA VIE DES CHATS

Rentrez dans la peau d’un chat avec ce court-métrage entièrement filmé par des félins. Sponsorisée par une marque d’aliments pour animaux, la vidéo embarque les internautes dans le monde des chats grâce à une petite caméra attachée autour de leur cou. Jeux acrobatiques, exploration en plein air ou moments de contemplation, une manière de découvrir la vie cachée que mènent nos chats quand nous ne sommes pas là.

L’INFORMATIQUE POUR LES PARENTS

Faire un copier-coller, changer son fond d’écran, attacher un fichier à un email, ou même créer un blog. Autant d’opérations expliquées en vidéo sur le site « teach parents tech.org » récemment lancé par Google. Objectif : aider les jeunes férus de nouvelles technologies à donner des cours d’informatique à leurs parents. Une démarche pas totalement désintéressée puisque la plupart de ces tutoriels mettent en avant les services du géant américain.

VIDÉO DU JOUR

Plus besoin de monter dans un avion pour effectuer un saut en parachute ! Ces deux Japonais ont en effet trouvé un moyen sans doute moins coûteux et plus sur pour vivre des sensations fortes : tout simplement en utilisant Google Earth. Les jeunes Nippons se sont en effet suspendus au-dessus d’un écran bleu sur lequel étaient projetées des images trouvées sur le logiciel de cartographie, reproduisant ainsi la vue que l’on pourrait avoir en pleine chute libre.
 

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

10/07/2014 Réseaux sociaux

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la défaite du Brésil en demi-finale de la Coupe du monde ; une mesure anti-SDF suscite la polémique en Malaisie ; et un...

En savoir plus

09/07/2014 Réseaux sociaux

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

Au sommaire de cette édition : la Toile kényane réclame plus de démocratie ; les travailleurs philippins dénoncent en ligne leurs conditions de travail ; et une vidéo embarquée...

En savoir plus

08/07/2014 Réseaux sociaux

La montre du "calife" de l'EIIL intrigue la Toile

Au sommaire de cette édition : la montre du "calife" de l’État islamique intrigue le web ; les internautes italiens dénoncent le manque d’accessibilité des transports public aux...

En savoir plus

07/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes ordinaires surveillés par la NSA

Au sommaire de cette édition : le Washington Post publie une nouvelle enquête sur les écoutes de la NSA ; une Barbie chauve va être commercialisée pour les enfants atteints du...

En savoir plus

05/07/2014 Réseaux sociaux

Face aux géants du web, les hotêliers français s'organisent

Près d'une réservation hôtelière sur deux se fait aujourd'hui via des agences de voyages en ligne. Un chiffre en constante augmentation qui inquiète les professionnels du...

En savoir plus