Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

Asie - pacifique

La Corée du Nord accepte le retour des inspecteurs de l'AIEA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/12/2010

Volte-face nord-coréen ou stratégie d'apaisement : Pyongyang ne s'oppose plus au retour des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur son sol, selon Bill Richardson, le gouverneur du Nouveau-Mexique.

AFP - La Corée du Nord a accepté le retour sur son sol d'inspecteurs de l'Onu chargés de surveiller son programme nucléaire, afin d'apaiser les tensions dans la péninsule coréenne, a confirmé lundi le gouverneur du Nouveau-Mexique, Bill Richardson.

Dans un communiqué rendu public à l'occasion de sa visite à Pyongyang, M. Richardson a annoncé que les autorités nord-coréennes avaient également accepté de négocier la vente de barres de combustible nucléaire à un tiers, "comme la Corée du Sud", et de discuter de la création d'une commission militaire et de la mise en place d'un téléphone rouge.

Le communiqué de M. Richardson indiquant que Pyongyang a accepté le retour des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de l'ONU a confirmé des informations données par CNN.

M. Richardson, ancien ambassadeur des Etats-Unis auprès de l'ONU, a jugé "très encourageant" que la Corée du Nord se soit abstenue de toutes représailles après les manoeuvres militaires à tirs réels de la Corée du Sud sur un île récemment bombardée par Pyongyang.

"Pendant mes réunions à Pyongyang, je n'ai cessé d'exhorter la Corée du Nord à ne pas riposter", a-t-il dit.

"Le résultat, c'est que la Corée du Sud a pu faire étalage de sa force et que la Corée du Nord a réagi comme un Etat responsable. J'espère que cela marque le début d'un nouveau chapitre et d'un cycle de dialogue pour apaiser les tensions dans la péninsule coréenne", a poursuivi M. Richardson.
 

Première publication : 20/12/2010

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Séoul met fin aux exercices d'artillerie menés sur l'île de Yeonpyeong

    En savoir plus

  • CORÉES

    Le Conseil de sécurité reste divisé sur la Corée du Nord

    En savoir plus

  • CORÉES

    Pyongyang menace Séoul de nouveaux bombardements

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)