Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

Santé

Xavier Bertrand évoque des "défaillances graves" dans l'affaire du Médiator

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/12/2010

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, souhaite faire toute la lumière sur l'affaire du Médiator, de sa mise sur le marché en 1976 jusqu'à son retrait il y a un an. Ce médicament contre le diabète serait responsable d'au moins 500 morts.

AFP - Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a évoqué des "défaillances graves dans le fonctionnement du système du médicament" à propos du maintien sur le marché du Mediator, lors d'un entretien au Figaro lundi.

"Il y a de fortes présomptions de défaillances graves dans le fonctionnement de notre système du médicament dans cette affaire", a-t-il déclaré.

"Je veux tout savoir de ce qui s’est passé depuis la mise sur le marché du Mediator en 1976", a affirmé le ministre. "Je veux comprendre pourquoi, malgré certaines mises en garde, malgré une parenté chimique avec des molécules interdites, ce médicament est resté sur le marché pendant trente-trois ans", a-t-il précisé, rappelant qu'il avait "dans le même temps confié une enquête à l’Inspection générale des affaires sociales (Igas)".

"Je veux aussi des recommandations pour transformer notre système de mise sur le marché des médicaments, ainsi qu’un renforcement de la pharmacovigilance", a ajouté Xavier Bertrand.

Le ministre de la Santé va, par ailleurs, proposer que "lorsqu’un médicament est retiré du marché dans un pays dans le monde, que ce soit à la demande du laboratoire ou des agences sanitaires, tous les autres pays en soient systématiquement informés".

Le 16 novembre, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) admettait le chiffre d'"au moins 500 décès" attribuables au Médiator, sur la base des calculs de Catherine Hill, épidémiologiste à l'Institut Gustave Roussy, confirmant ainsi une fourchette de 500 à 1.000 morts précédemment avancée.

Selon Le Figaro daté de samedi, ce même 16 novembre, l'Afssaps n'avait pas mentionné une autre fourchette (1.000 à 2.000 morts).

Première publication : 20/12/2010

COMMENTAIRE(S)