Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

FRANCE

Des milliers de personnes ont passé la nuit dans les gares et aéroports parisiens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/12/2010

Plus de 3 000 personnes ont passé la nuit dans les aéroports parisiens, bloqués par les intempéries et plusieurs centaines dans les gares à Paris. Ce mardi, Aéroports de Paris annonçait une légère reprise mais le trafic restait très perturbé.

REUTERS - Le trafic reprend progressivement mardi dans les aéroports parisiens où plus de 3.000 voyageurs ont passé la nuit en raison des perturbations liées aux intempéries.

Le trafic ferroviaire reste également perturbé en France et à l'international.

"On a un retour quasi à la normale sur les deux aérogares (Roissy et Orly) mais c'est encore très encombré", a déclaré une porte-parole d'Aéroports de Paris.

"Les enregistrements ont redémarré normalement, les pistes et le dégivrage, tout est OK, même si on a le brouillard qui risque de pointer le bout de son nez", a-t-elle ajouté. "Les avions décollent et atterrissent normalement mais il y a pas mal de passagers à faire partir, ceux qui ont dormi dans les aérogares ou dans les hôtels et qui sont revenus aujourd'hui."

La nuit a été difficile dans les aéroports et les gares de la capitale, a dit la ministre des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet.

"Cette nuit, 3.000 personnes environ ont dormi à Roissy et 400 à Orly et quelques centaines en gare à Paris" en raison des problèmes de circulation des trains Eurostar, a-t-elle dit sur France Info.

Elle a évoqué des "problèmes techniques d'acheminement, dont certains sont vraiment assez indépassables" et déploré "un défaut d'information" des passagers de la part de certaines compagnies aériennes.

Le directeur général d'Air France-KLM a estimé entre 15 et 20 millions d'euros les coûts supplémentaires engendrés pour sa compagnie par les intempéries du week-end dernier, après un coût de 10 à 15 millions il y a une dizaine de jours.

La compagnie prend en charge les passagers dont les vols sont annulés ou reportés et leurs billets sont remboursés, a précisé Pierre-Henri Gourgeon sur Europe 1.

La circulation des trains SNCF reste perturbée mardi, de nombreux TGV, Eurostar et Thalys voyant leur arrivée décalée de 25 à 50 minutes.

La vitesse des TGV est réduite (sur les lignes Est-Européenne et Nord) et leur temps de parcours allongé, précise la compagnie, ajoutant que des trains Intercités circulent également à vitesse réduite en Normandie.

La circulation des Eurostar reste elle aussi perturbée.

Tous les trains Eurostar sont complets et les ventes sont fermées jusqu'au 24 décembre inclus. Six Eurostar sont supprimés ce mardi, dont deux Bruxelles-Londres, un Paris-Londres et trois Eurostar au départ de Londres.

Première publication : 21/12/2010

  • INTEMPÉRIES

    La neige sème toujours la pagaille dans les transports européens

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Le ciel européen fortement perturbé par la neige

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Les naufragés de Roissy-Charles-de-Gaulle racontent leur galère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)