Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Première incursion terrestre d’un commando israélien à Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

FRANCE

Air France chiffre le coût des intempéries à environ 30 millions d'euros

©

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 21/12/2010

La compagnie aérienne estime que les intempéries lui ont coûté entre 25 et 35 millions d'euros, dont 15 millions sur ce dernier week-end. Mardi, les vols reprenaient progressivement mais la situation restait encore difficile dans les aéroports.

AFP - Le directeur exécutif d'Air France-KLM Pierre-Henri Gourgeon a chiffré mardi sur Europe 1 entre 25 et 35 millions d'euros le coût pour la compagnie des deux derniers épisodes neigeux de décembre qui ont paralysé les aéroports parisiens.

"Tout ça va représenter environ 15 à 20 millions d'euros au total sur ce week-end", sachant qu'"on a déjà eu un épisode un peu moins fort qui a représenté 10 à 15 millions d'euros il y a une quinzaine de jours", a dit M. Gourgeon.

La compagnie a notamment logé 4.000 passagers en déshérence dans des hôtels, a-t-il précisé.

M. Gourgeon a présenté ses "excuses à tous les passagers parce qu'on ne peut pas trouver assez de chambres à Roissy" et a "tiré son chapeau" au personnel qui a été "sur le pont" tout le week-end.

Lundi soir, les perturbations restaient importantes dans les aéroports parisiens. Les retards atteignaient deux à trois heures à Roissy et plus de trois heures à Orly.



Quelque 5.000 personnes ont ainsi passé la nuit à Roissy, dont 4.000 à destination de Londres, a précisé M. Gourgeon.

Ce dernier a admis une "faiblesse": "pris par le rythme des opérations et des décisions à prendre, nous ne faisons pas assez d'effort pour donner aux passagers des informations sur le fait qu'on ne sait pas encore quand on repartira, mais qu'on y travaille".

Toutefois, "ce que vous avez vu est exceptionnel puisqu'au même moment Londres, Amsterdam, Francfort et Roissy ont été bloqués" et "la conjonction avec un départ en vacances" rend la situation "extrêmement difficile", a-t-il plaidé.

Comme on lui demandait s'il prévoyait une "quatrième nuit de galère", M. Gourgeon a répondu: "je ne peux pas le garantir, je ne suis pas météorologiste, ce matin, les vols redémarrent".

Il a rappelé que "dans un cas de force majeure" comme celui-ci, les passagers n'avaient pas le droit à une "indemnisation supplémentaire", mais qu'en plus d'être "pris en charge", ils "sont parfaitement remboursés, toutes les facilités leur sont données". Il a précisé que les passagers auraient jusqu'au 5 mars pour se faire rembourser leur billet.

Première publication : 21/12/2010

  • INTEMPÉRIES

    Les naufragés de Roissy-Charles-de-Gaulle racontent leur galère

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    La neige sème toujours la pagaille dans les transports européens

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Le ciel européen fortement perturbé par la neige

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)