Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Les passagers d'Heathrow et Eurostar toujours bloqués par la neige

©

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/12/2010

Les intempéries continuent de perturber les trafics aérien et ferroviaire britanniques. À l'aéroport d'Heathrow, un tiers des vols sont assurés ce mardi. Côté Eurostar, des milliers de voyageurs patientent toujours dans le froid.

AFP - Des milliers de passagers en attente d'un train Eurostar faisaient déjà la queue tôt mardi matin devant la gare de Saint Pancras, tandis qu'à l'aéroport d'Heathrow, seulement un tiers des vols étaient assurés.

Les températures de la nuit ont replongé dans la nuit sur la plupart du pays, sauf à

Londres, où le thermomètre s'est maintenu au-dessus de zéro. Les services météo ne s'attendent pas à voir la neige fondre avant plusieurs jours, mais le temps devrait s'adoucir après Noël.

Au sixième jour de la vague de froid qui frappe le pays, les autorités de l'aéroport londonien d'Heathrow, l'un des plus actifs d'Europe, ont prévenu qu'un tiers seulement des vols pourraient être assurés au moins jusqu'à mercredi 06H00 GMT. Une des deux pistes était toujours fermée mardi et les passagers étaient fortement incités à ne pas se rendre à Heathrow si leur vol n'était pas confirmé.



L'aéroport de Gatwick, près de Londres, qui avait fermé complètement lundi soir, a rouvert mardi à 6H00.

Côté Eurostar, la situation n'était guère plus réjouissante: à 07H00 GMT, une queue de plusieurs milliers de passagers s'étalait dans le froid sur plus d'un kilomètre autour de la gare et de la bibliothèque voisine, la "British Library".

"On nous a dit qu'il y avait quatre heures d'attente avant d'embarquer dans un train", expliquait à l'AFP Clara, une étudiante de 21 ans qui tentait de rejoindre sa famille à Paris pour Noël.

Il lui faut ajouter les quelque 4 heures de trajet, Eurostar ayant prévenu que compte tenu des vitesses réduites imposées par les intempéries, il fallait presque doubler la durée normale du trajet.

Des milliers de passagers prévus dans les trains vers Paris et Bruxelles dimanche et lundi ont dû passer la nuit à Londres, et se voyaient proposer de nouveaux créneaux horaires à partir de 5 heures mardi matin. Eurostar leur promettait un départ mardi dans la journée.

La compagnie a annoncé que les passagers bloqués à Londres se verraient rembourser leur nuit d'hôtel (à concurrence de 150 livres), taxis et repas "dans des limites raisonnables".

La presse britannique revenait en Une sur les difficultés dans les transports, mettant en cause une organisation défaillante, voire la responsabilité du gouvernement. "Et toujours pas un mot de notre Premier ministre, l'invisible Cameron", lançait le Daily Mirror.

"L'embarras national a tourné à l'humiliation", estimait The Independent.

Première publication : 21/12/2010

  • ROYAUME-UNI

    Paris-Londres à tout prix

    En savoir plus

  • FRANCE

    Des milliers de personnes ont passé la nuit dans les gares et aéroports parisiens

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Les naufragés de Roissy-Charles-de-Gaulle racontent leur galère

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)