Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Et ta soeur ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La leçon de démocratie du Nigéria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'alternance démocratique au Nigeria, modèle pour le reste du continent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La victoire annoncée de l'opposant Muhammadu Buhari au Nigeria

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Climat : "Les chances sont bonnes" de parvenir à un accord à Paris

En savoir plus

FACE À FACE

Nicolas Sarkozy : après la victoire, retour à la case judiciaire

En savoir plus

FOCUS

Inde : les musulmans et les chrétiens dans le viseur des ultranationalistes hindous

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Arnaud Viard, les joies et les peines de l'autofiction

En savoir plus

EUROPE

Paris-Londres à tout prix

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/12/2010

Pour éviter de passer le réveillon à St-Pancras ou Gare du Nord, FRANCE24 vous propose quelques astuces pour rallier Paris à Londres, et vice versa.

Mardi matin, Londres, gare St-Pancras : une queue de plusieurs milliers de passagers s'étale dans le froid sur plus d'un kilomètre, et Eurostar annonce quatre heures d’attente avant de pouvoir monter dans un train pour Paris… Sans compter que la vente des billets entre les deux capitales est suspendue jusqu'au vendredi 24 décembre. Mais il existe des alternatives. 

Par les rails, malgré tout

Un moyen pratique pour obtenir un billet, même d'ici Noël : la vente en ligne de particulier

à particulier. Mardi 21, les sites Troc des Trains, Kelbillet ou Passe ton billet proposaient encore des tickets Paris-Londres ou Londres-Paris. Et surprise : personne ne spécule sur les prix. "Notre politique, c’est que les internautes ne puissent pas revendre leurs billets au-delà de leur prix d’achat" explique-t-on chez Kelbillet, et, renseignement pris chez Troc des Trains, la concurrence fait de même.

Une bonne manière pour les Britanniques de se procurer des tickets pour Paris car ces sites internet n’existent pas de l’autre côté de la Manche.

Autre moyen : acheter des billets sur des sites de petites annonces tels Leboncoin.fr ou Ebay

Par la mer, s’il le faut

C’est le moyen plébiscité par les utilisateurs de Twitter à l'affût d'alternatives. Le site aferry propose toutes les liaisons maritimes possibles en Europe, avec plusieurs solutions entre la France et l’Angleterre : Cherbourg-Poole, Roscoff-Plymouth, Dieppe-Newhaven, et bien sûr la liaison Calais-Douvres. On peut aussi se renseigner chez P&O, Directferries ou LD Lines. Mais attention à bien s’assurer que des trains circulent entre le port d’arrivée et Londres, ou votre destination finale. 

Par la route, si possible

Le covoiturage reste une solution, à condition que la neige ne s’en mêle pas. Certains font une partie du trajet Paris-Londres aux alentours du week-end de Noël sur covoiturage.fr, covoiturage.com ou encore easycovoiturage.

Outre-Manche, le covoiturage se pratique beaucoup via les sites liftshare, nationalcarshare ou shareacar.

Enfin, toujours par la route, ne pas oublier les lignes de bus Eurolines.

Première publication : 21/12/2010

  • FRANCE

    Des milliers de personnes ont passé la nuit dans les gares et aéroports parisiens

    En savoir plus

  • FRANCE

    Air France chiffre le coût des intempéries à environ 30 millions d'euros

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Les naufragés de Roissy-Charles-de-Gaulle racontent leur galère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)