Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Graham Watson, président du Parti des Libéraux et Démocrates pour l'Europe

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : avec Pierre Moscovici, un changement de cap économique ?

En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Arrestation à Orly de trois jihadistes présumés, dont le mari de Souad Merah

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • La justice autorise l'adoption d'enfants nés d'une PMA à l'étranger

    En savoir plus

  • Les Kurdes syriens réfugiés à Erbil prêts à repartir au combat contre l'EI

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • Prison à vie pour Ilham Tohti : "Ils ont créé un 'Mandela ouïghour'"

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort des adolescents israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

Economie

Toyota s'acquittera d'une amende de 32,4 millions de dollars

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/12/2010

Toyota a accepté de payer 32,425 millions de dollars à l'agence américaine de sécurité routière pour mettre fin à deux enquêtes sur son manque de rapidité dans le rappel de véhicules.

AFP - Le constructeur automobile japonais Toyota, numéro un mondial, a annoncé lundi qu'il allait payer plus de 32 millions de dollars à l'agence américaine de sécurité routière (NHTSA) pour mettre fin à deux enquêtes de cette dernière.

"Toyota Motor Corporation annonce être parvenu à deux accords à l'amiable avec la NHTSA liées des enquêtes à un éventuel manque de rapidité dans le rappel en 2005 de véhicules dû à une corrosion du système de direction", et un autre rappel "entre 2007 et début 2010 visant à corriger les risques de tapis de sol se coinçant dans les pédales d'accélération", indique Toyota dans un communiqué.

"Toyota a accepté de payer 32,425 millions de dollars dans le cadre de ces accords à l'amiable, mais ne reconnait aucune violation de ses obligations dans le cadre de la loi sur la sécurité aux Etats-Unis", ajoute-t-il. "Toyota se réjouit d'avoir résolu ces problèmes légaux (...) Ces accords sont l'occasion de tourner la page et d'avoir une relation encore plus constructive avec la NHTSA", a commenté Toyota, dans un communiqué.

Toyota a rappelé plus de dix millions de véhicules depuis l'automne 2009, dont la grande majorité aux Etats-Unis, pour différents problèmes, essentiellement des pédales d'accélération se bloquant en position enfoncée ou de coinçant dans des tapis de sol.

La 10 mai la NHTSA avait indiqué le lancement d'une enquête sur Toyota, pour savoir s'il avait communiqué à temps sur un rappel datant de 2005. En février la NHTSA avait également dit enquêter pour voir si le constructeur japonais avait déclaré suffisamment rapidement aux autorités les problèmes d'accélération involontaire de ses véhicules.

Le constructeur avait déjà payé une amende de 16,4 millions de dollars infligée pour n'avoir pas dévoilé à temps ces problèmes mais la NHTSA avait prévenu le constructeur qu'elle n'excluait pas une deuxième sanction.

"Toyota va payer l'amende maximale autorisée par la loi, à savoir 16,375 millions de dollars dans un cas et 16,050 millions dans l'autre, en réponse aux allégations du département des Transports selon lesquelles il n'a pas respecté son obligation (...) de faire connaître les problèmes de sécurité à la NHTSA, a indiqué le ministre des Transports Ray LaHood dans un communiqué. La a reçu plus de 6.200 plaintes qui lient 71 accidents et 89 décès aux Etats-Unis aux problèmes d'accélération involontaire de Toyota.

L'affaire a fait scandale aux Etats-Unis et entraîné des auditions très médiatisées des dirigeants de Toyota au Congrès américain.

Toyota, numéro un mondial de l'automobile, a toutefois dû céder sa place de numéro deux des ventes aux Etats-Unis à Ford, derrière General Motors, alors que ses ventes ont fortement pâti des rappels et problèmes techniques à répétition depuis un an.

Première publication : 21/12/2010

  • AUTOMOBILE

    Toyota rappelle 1,5 million de voitures dans le monde

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Malgré les nombreux rappels de ses véhicules, Toyota reste dans le vert

    En savoir plus

  • AUTOMOBILE

    Toyota accepte de payer une lourde amende aux autorités américaines

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)