Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Sports

La FFF contredit Anelka sur les primes

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 22/12/2010

Au centre d’une nouvelle polémique sur les primes du Mondial, Nicolas Anelka a répondu à la Fédération française de football. Selon lui, la FFF ne l’aurait jamais contacté à ce sujet. Cette dernière rétorque qu’elle n’avait pas à le faire.

Suite au dernier rebondissement sur les primes du Mondial de l’équipe de France, Nicolas Anelka, l’un des deux joueurs, avec Thierry Henry, qui auraient refusé d'y renoncer, a décidé de prendre les devants en jetant l’opprobre, une fois de plus, sur la Fédération française de football (FFF).

Dans un communiqué transmis à l'AFP, l’attaquant de Chelsea a affirmé qu'il n'avait pas été contacté par la FFF. "Tout d'abord, je n'ai à ce jour reçu aucun document ou coup de téléphone me demandant de renoncer aux primes liées à la qualification pour la Coupe du monde," assure Anelka qui ironise sur les conditions climatiques ayant pu "entraver l'acheminement du courrier vers l'Angleterre". "En revanche, il aura fallu un article de presse pour que la FFF me demande un entretien téléphonique fixé à demain (mercredi, ndlr) après-midi (sachez que mon numéro est le même depuis plus d'un an). Il m'était par conséquent impossible de signer un document ou d'apporter une réponse sur une polémique qui à mes yeux n'avait pas lieu d'être," indique-t-il.

"Cette prime est gelée sur un compte"

Suite à ces propos, France24.com a contacté la FFF qui n’a pas souhaité réagir aux derniers propos d’Anelka. Cependant elle a tenu à rappeler la nature de cette fameuse prime et à contredire le joueur sachant que la FFF n’avait pas à le contacter puisque cet argent n’appartient ni à la Fédération, ni à Anelka. "Cette somme n’est ni en possession des joueurs ni de la Fédération. Cette prime est issue des sponsors et des partenaires de l’équipe de France, et gelée sur un compte. D’un commun accord, pris avant le Mondial  entre le staff, la Fédération et les joueurs, cet argent sera reversé à des œuvres caritatives et au football amateur. Les affirmations de Libération sur le refus des joueurs de renoncer à leurs primes sont donc fausses, " explique une source. Et précise que la FFF ne peut pas reverser automatiquement cette prime aux joueurs par conséquent  ce sont les agents des joueurs, ou les joueurs eux-mêmes, qui doivent en faire la demande.

De son côté, Anelka a précisé dans son communiqué qu’en récupérant cette prime, il "[s'] assurerait de la véritable utilisation de cette somme" et qu’il reverserait "[lui]-même sa prime au football amateur, à une association tournée vers les jeunes et à une œuvre sociale. " Ce membre de la FFF souligne qu’en retour, l’instance sportive est alors "en droit d’exiger, dans un souci de transparence, une traçabilité de cette somme". Comme Nicolas Anelka l’avait annoncé, mercredi après-midi ce dernier et un membre de la FFF, "peut-être le président ", auront un entretien téléphonique pour éclaircir le sujet et mettre un terme à cette énième polémique née du fiasco de Knysna.

Première publication : 22/12/2010

  • FOOTBALL

    Pourquoi Anelka et Henry ne renoncent-ils pas à leurs primes du Mondial ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Thierry Henry dit adieu aux Bleus

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Pour Nicolas Anelka, la sanction de la FFF est une "mascarade"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)