Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

Sports

La FFF contredit Anelka sur les primes

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 22/12/2010

Au centre d’une nouvelle polémique sur les primes du Mondial, Nicolas Anelka a répondu à la Fédération française de football. Selon lui, la FFF ne l’aurait jamais contacté à ce sujet. Cette dernière rétorque qu’elle n’avait pas à le faire.

Suite au dernier rebondissement sur les primes du Mondial de l’équipe de France, Nicolas Anelka, l’un des deux joueurs, avec Thierry Henry, qui auraient refusé d'y renoncer, a décidé de prendre les devants en jetant l’opprobre, une fois de plus, sur la Fédération française de football (FFF).

Dans un communiqué transmis à l'AFP, l’attaquant de Chelsea a affirmé qu'il n'avait pas été contacté par la FFF. "Tout d'abord, je n'ai à ce jour reçu aucun document ou coup de téléphone me demandant de renoncer aux primes liées à la qualification pour la Coupe du monde," assure Anelka qui ironise sur les conditions climatiques ayant pu "entraver l'acheminement du courrier vers l'Angleterre". "En revanche, il aura fallu un article de presse pour que la FFF me demande un entretien téléphonique fixé à demain (mercredi, ndlr) après-midi (sachez que mon numéro est le même depuis plus d'un an). Il m'était par conséquent impossible de signer un document ou d'apporter une réponse sur une polémique qui à mes yeux n'avait pas lieu d'être," indique-t-il.

"Cette prime est gelée sur un compte"

Suite à ces propos, France24.com a contacté la FFF qui n’a pas souhaité réagir aux derniers propos d’Anelka. Cependant elle a tenu à rappeler la nature de cette fameuse prime et à contredire le joueur sachant que la FFF n’avait pas à le contacter puisque cet argent n’appartient ni à la Fédération, ni à Anelka. "Cette somme n’est ni en possession des joueurs ni de la Fédération. Cette prime est issue des sponsors et des partenaires de l’équipe de France, et gelée sur un compte. D’un commun accord, pris avant le Mondial  entre le staff, la Fédération et les joueurs, cet argent sera reversé à des œuvres caritatives et au football amateur. Les affirmations de Libération sur le refus des joueurs de renoncer à leurs primes sont donc fausses, " explique une source. Et précise que la FFF ne peut pas reverser automatiquement cette prime aux joueurs par conséquent  ce sont les agents des joueurs, ou les joueurs eux-mêmes, qui doivent en faire la demande.

De son côté, Anelka a précisé dans son communiqué qu’en récupérant cette prime, il "[s'] assurerait de la véritable utilisation de cette somme" et qu’il reverserait "[lui]-même sa prime au football amateur, à une association tournée vers les jeunes et à une œuvre sociale. " Ce membre de la FFF souligne qu’en retour, l’instance sportive est alors "en droit d’exiger, dans un souci de transparence, une traçabilité de cette somme". Comme Nicolas Anelka l’avait annoncé, mercredi après-midi ce dernier et un membre de la FFF, "peut-être le président ", auront un entretien téléphonique pour éclaircir le sujet et mettre un terme à cette énième polémique née du fiasco de Knysna.

Première publication : 22/12/2010

  • FOOTBALL

    Pourquoi Anelka et Henry ne renoncent-ils pas à leurs primes du Mondial ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Thierry Henry dit adieu aux Bleus

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Pour Nicolas Anelka, la sanction de la FFF est une "mascarade"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)