Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Kenya : quand la sécheresse entraîne la violence

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Un an après, A'salfo rend hommage à Papa Wemba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Un an après les attentats, une Belgique meurtrie

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

La Belgique, au cœur de l’Europe sans états d’âme?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Péninsule coréenne : jusqu'où ira l'escalade?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Élection présidentielle iranienne : la candidature d'Ahmadinejad rejetée

En savoir plus

FRANCE

Rama Yade devient ambassadrice auprès de l'Unesco

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/12/2010

L'ex-secrétaire d'État, aux droits de l'Homme puis aux Sports, a été officiellement nommée ambassadrice de France auprès de l'Unesco, mercredi, lors du Conseil des ministres. Elle avait été débarquée du gouvernement lors du remaniement de novembre.

AFP - L'ex-secrétaire d'Etat Rama Yade, évincée du gouvernement en novembre, a été nommée mercredi en Conseil des ministres ambassadrice de France auprès de l'Unesco, a annoncé le porte-parole du gouvernement François Baroin.

Rama Yade a été secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme (2007-2009) puis secrétaire d'Etat aux Sports (2009-2010).

Après avoir fait ses premières armes à l'UMP, poussée par Nicolas Sarkozy, elle a rejoint en décembre Jean-Louis Borloo au Parti radical.

De la visite de Kadhafi à sa critique - tardive - du discours de Dakar, la jeune femme, qui a eu 34 ans ce mois-ci, a incarné au gouvernement l'anti-conformisme plus que la "diversité", aux Droits de l'homme puis aux Sports.

Née à Dakar d'un père professeur d'histoire, elle est arrivée en France à 11 ans. Elle est diplômée de Sciences Po, administratrice du Sénat, avant d'apparaître pour la première fois sous les feux des projecteurs le jour de l'investiture de Nicolas Sarkozy comme candidat UMP à l'élection présidentielle en janvier 2007.

Elue d'opposition à Colombes (Hauts-de-Seine) depuis 2008, Rama Yade a tenu tête à deux reprises au chef de l'Etat et à l'UMP en refusant de se présenter aux élections européennes en 2009, puis en choisissant de se présenter dans les Hauts-de-Seine, et non dans le Val-d'Oise, aux régionales de 2010.

Mme Yade succède à Catherine Colonna. Ex-porte-parole de l'Elysée sous Jacques Chirac, ex-ministre déléguée aux Affaires européennes, cette dernière occupait depuis 2008 le poste d'ambassadrice, déléguée permanente de la France auprès de l'Organisation des Nations unies pour l'Education, la Science et la Culture, dont le siège est à Paris.

 

Première publication : 22/12/2010

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy justifie son remaniement et flatte son Premier ministre

    En savoir plus

  • France-Remaniement : beaucoup de bruit pour rien ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Fillon, grand vainqueur du remaniement ministériel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)