Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 04/01/2011

Ahmadis, l'islam Interdit

Les Ahmadis se disent musulmans mais ils croient en un nouveau messie venu sur Terre après le prophète Mahomet. Une "hérésie" en terre d'islam qui leur coûte cher. Le 28 mai, à Lahore, dans l'est du Pakistan, près d'une centaine d’entre eux ont payé de leur vie leur différence. Notre envoyé spécial au Pakistan, Cédric Molle-Laurençon, est allé à leur rencontre.

Ils sont près de quatre millions au Pakistan, mais c’est comme s’ils n’existaient pas. Ils prient dans des mosquées et les prêches de leurs imams s’appuient sur le Coran, mais la République islamique leur interdit de se proclamer musulmans. On les appelle les Ahmadis, ils croient en l’existence d’un messie né au  XIXème siècle et portent une vision pacifiste de l’Islam. Installés depuis longtemps au Pakistan, ils ont vécu dans l’ombre, presque dans le secret, jusqu’au sanglant 28 mai 2010.

Ce jour-là, un commando islamiste pénètre dans la plus grande mosquée Ahmadie de Lahore, dans l’est du pays. A l’heure de la grande prière, les combattants vont semer la mort sans aucune intervention policière : près de 100 fidèles sont tués, plusieurs centaines d’autres blessés. La société pakistanaise découvre alors l’existence de cette communauté religieuse doublement persécutée, par des groupes religieux extrémistes qui ont juré de les exterminer, mais aussi par l’État pakistanais qui les envoie régulièrement en prison en vertu de lois anti-blasphème totalement discriminatoires.

Alors pour échapper à l’oppression, les Ahmadis ont établi un sanctuaire : Chenab Nagar, une petite ville située dans l’est du Pakistan. C’est là que viennent se réfugier les membres de la communauté victimes de persécution ; c’est aussi le seul endroit où les Ahmadis peuvent prier quasi-librement. Mais même dans ce bastion Ahmadi, la menace est bien réelle : à Chenab Nagar une seule mosquée est autorisée à lancer l’appel à la prière, et elle appartient au groupe extrémiste qui prône l’extermination des Ahmadis… sous la passivité bienveillante de l’État.

Au bord de la route qui mène à Chenab Nagar, des dizaines de personnes s’arrêtent chaque jour pour prier dans le cimetière de la ville. Depuis quarante ans, tous les martyrs de la communauté Ahmadie sont enterrés ici : la République islamique du Pakistan leur interdit de reposer dans les cimetières musulmans. Pour les Ahmadis, la persécution se poursuit même après la mort.

Par Cédric MOLLE-LAURENÇON

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/09/2017 Moyen-Orient

Syrie : le cauchemar des chrétiens de la vallée du Khabour

Ces dernières années, les chrétiens de Syrie ont été victimes d'exactions de la part de l'organisation État islamique (EI). Attaques, enlèvements, églises brûlées... Dans la...

En savoir plus

15/09/2017 Moyen-Orient

Vidéo : plongée dans le monde des Haredim, les ultras d’Israël

En Israël, la communauté des Haredim, ou "craignant Dieu" en hébreu, forme un monde à part. Tout de noir vêtus, ces ultra-orthodoxes vivent un judaïsme rigoriste, coupé de la...

En savoir plus

07/09/2017 Afrique

Vidéo : en RDC, le karaté pour aider des femmes violées à se reconstruire

Depuis trois ans, la Française Laurence Fischer, triple championne du monde de karaté, se rend en République démocratique du Congo auprès des femmes victimes de viols. Aux côtés...

En savoir plus

01/09/2017 Japon

Fukushima, le choix du retour

Le 11 mars 2011, dans le nord-est du Japon, un séisme et un tsunami provoquaient à Fukushima la plus grave catastrophe nucléaire depuis Tchernobyl. Comme en ex-URSS, le Japon a...

En savoir plus

23/08/2017 Afrique

Vidéo : sur la route de la sécheresse au Somaliland

Le Somaliland, territoire autonome de la Corne de l'Afrique, est gravement touché par la sécheresse qui sévit dans la région. Depuis le début de l'année, 80 % du bétail a déjà...

En savoir plus