Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Les restes du vol AH5017 d’Air Algérie retrouvés dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

Economie

L'agence de notation S&P confirme le triple A de la France

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/12/2010

Standard & Poor's a maintenu la note souveraine de crédit triple A de la France, estimant que le pays ferait le nécessaire pour atteindre son objectif de réduction du déficit budgétaire.

AFP - L'agence de notation Standard & Poor's a confirmé jeudi sa note maximale accordée à la France ("AAA") et maintenu sa perspective stable, en saluant "sa politique économique prudente".

"Nous confirmons notre +AAA+ à la notation de la dette souveraine de la France", écrit la première agence mondiale de notation financière dans une note publiée jeudi.

Cette évaluation "reflète notre point de vue sur la santé et la résistance de l'économie française, son environnement politique, que nous estimons stable et orienté vers des politiques économiques prudentes", explique Marko Mrsnik, un des analystes de S&P, cité dans le communiqué.

L'agence indique par ailleurs qu'elle maintient la perspective de cette note inchangée parce qu'elle estime que le gouvernement français va poursuivre son effort de consolidation budgétaire et "pourrait réduire le déficit public à approximativement 3% du produit intérieur brut en 2013".

La France a promis de ramener ses déficits publics (Etat, Sécurité sociale, collectivités locales) de 7,7% du produit intérieur brut (PIB) cette année, un record, à 6% l'an prochain. Paris vise un déficit à 4,6% du PIB en 2012 et 3%, le plafond autorisé par les traités européens, en 2013.

La décision de S&P intervient alors que les marchés financiers font pression sur les pays membres de la zone, dont certains pays traversent une crise des finances publiques depuis plus d'un an.

Les trois grandes agences de notation ont menacé ces derniers jours de dégrader la note des pays les plus fragiles de la zone euro, l'Espagne étant particulièrement visée après la Grèce, l'Irlande et le Portugal.

Les marchés financiers noteront particulièrement que S&P a maintenu stable la perspective d'évolution de la note de la France, c'est-à-dire que l'agence ne s'inscrit pas dans une logique d'abaissement même à moyen terme.

Les rumeurs de dégradation de la note de la France avaient circulé sur les marchés fin novembre-début décembre, ce qui avait contraint les autorités françaises à monter au créneau pour les démentir fermement.

"Les perspectives de croissance de la France sont soutenues par la résistance de son économie, sa force de travail hautement qualifiée et productive, et son secteur financier solide et efficace", estime S&P.

Toutefois, les contrats d'assurance contre le risque de défaut de la France, les CDS, ont atteint des niveaux historiques jeudi. Pour s'assurer contre le non remboursement de 10 millions de dollars de dette française à un horizon de cinq ans, un investisseur devra maintenant s'acquitter de plus de 107.000 dollars par an d'ici à l'échéance.

Les agences de notation évaluent la solidité financière et la capacité d'un Etat ou d'une entreprise à rembourser sa dette. Plus un Etat est considéré comme solide, moins élevé sera le coût de son emprunt.

Première publication : 24/12/2010

  • FINANCE

    L'agence de notation Fitch abaisse la note du Portugal

    En savoir plus

  • CRISE ÉCONOMIQUE

    Standard & Poor's abaisse la note souveraine de l'Irlande

    En savoir plus

  • CRISE FINANCIÈRE

    Michel Barnier prône la création d'une agence de notation européenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)