Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

EUROPE

La Douma devrait ratifier le traité Start, mais dénonce des amendements contradictoires

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/12/2010

Les parlementaires russes devraient approuver aujourd'hui le traité START de désarmement nucléaire dans sa version initiale. Les amendements rajoutés par le Sénat américain seront eux rediscutés en début d'année.

AFP - La Douma russe va approuver vendredi en première lecture le texte initial du traité de désarmement nucléaire START mais "répondra" en apportant ses propres amendements en janvier aux conditions ajoutées par le Sénat américain en "contradiction" avec le texte.

Le chef de la commission des affaires étrangères de la chambre basse du Parlement russe Konstantin Kossatchev a déclaré que les amendements des sénateurs américains étaient en "contradiction" avec le sens du texte signé en avril par les présidents russe Dmitri Medvedev et américain Barack Obama.

"Nous n'avons pas le droit de laisser ces interprétations sans réponse, elles sont en contradiction avec le sens entier du traité", a déclaré M. Kossatchev devant des journalistes, avant l'examen de START en première lecture.

Lors de cette première lecture, "Russie unie (le parti pro-pouvoir qui a une majorité absolue à la Douma, ndlr) va approuver le traité tel qu'il a été signé par Obama et Medvedev. Nous allons approuver le traité signé par le président" russe, a dit le parlementaire.

"La deuxième lecture aura lieu en janvier au plus tôt", a-t-il ajouté.

Les fêtes de Nouvel An s'achèvent en Russie le 10 janvier.

"Nous allons proposer nos propres amendements et deux déclarations additionnelles. Tout cela prend du temps", a-t-il encore déclaré.

Il a précisé que les députés n'avaient pas encore pris connaissance du texte de la résolution de ratification américaine.

Le président de la Douma Boris Gryzlov avait déclaré jeudi que l'agenda de la ratification russe serait fixé dès réception des documents américains.

Selon lui, une cinquantaine d'amendements ont été apportés au texte de ratification pendant les débats au Sénat américain. "Lesquels sont passés, nous ne le savons pas tant que nous n'avons pas l'original du texte", a-t-il ajouté.

Le parti ultra-nationaliste LDPR de Vladimir Jirinovski, et le Parti communiste, ont d'ores et déjà annoncé qu'ils voteraient contre la ratification.

La position de ces deux partis n'est cependant pas à même de compromettre la ratification, la Douma n'étant guère susceptible d'aller à l'encontre des instructions du Kremlin.

Le parti au pouvoir Russie unie, dirigé par le Premier ministre Vladimir Poutine, y dispose d'une majorité absolue de 314 des 450 sièges.

Le Sénat américain a ratifié le texte mercredi, après plusieurs semaines d'intenses tractations à Washington avec des républicains réticents.

Le nouveau traité de désarmement nucléaire START est une pièce maîtresse de la volonté de l'administration Obama de faire "repartir de zéro" les relations entre Washington et Moscou.

Les deux présidents se sont entretenus jeudi au téléphone soulignant une nouvelle fois le caractère "historique" du traité.

"Le président Medvedev a félicité le président Obama après l'approbation du nouveau traité START par le Congrès, et les deux dirigeants ont estimé qu'il s'agissait d'un événement historique pour les deux pays et pour les relations américano-russes", selon un communiqué de la Maison Blanche.

Le traité START prévoit un maximum de 1.550 têtes nucléaires déployées pour chacun des deux pays, soit une réduction de 30% par rapport à 2002. Le texte permet en outre la reprise des vérifications mutuelles sur les arsenaux nucléaires des deux superpuissances, interrompues fin 2009.

Première publication : 24/12/2010

  • NUCLÉAIRE

    Le traité Start, "nouvelle page" des relations entre Washington et Moscou

    En savoir plus

  • ARMEMENT

    Le nouveau traité Start sera signé le 8 avril à Prague par la Russie et les États-Unis

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE

    La Russie et les États-Unis signeront le nouveau traité START à Prague

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)