Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

FRANCE

Paris et Moscou s'associent pour construire deux navires Mistral

Vidéo par Claire BONNICHON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/12/2010

Au terme d'un accord officiel entre les deux pays, les chantiers navals russes et français vont construire en commun deux navires de guerre de type Mistral pour la Marine russe. Cette vente est vue d'un mauvais œil par les États-Unis.

AFP - Les chantiers navals français DCNS et STX et russes OSK vont construire en commun pour la Marine russe deux navires de guerre de type Mistral, au terme d'un accord officiel bilatéral qui pourrait être "prolongé" par la fabrication de deux navires supplémentaires.

Le président russe Dmitri Medvedev a informé vendredi son homologue français Nicolas Sarkozy "qu'au terme de l'appel d'offre international lancé le 5 octobre dernier pour la fourniture à la Marine russe de 2 bâtiments de projection et de commandement (BPC), les autorités russes ont retenu l'offre présentée par le consortium formé par les industriels français DCNS et STX et les chantiers navals russes OSK", annoncent les présidences française et russe dans un communiqué commun.

"c'est la première fois qu'un pays de l'otan fournit un tel navire à la russie"

"L'offre du consortium prévoit dans un premier temps la construction en commun de 2 navires de ce type, qui devrait être prolongée par la fabrication de deux unités supplémentaires", ajoute le communiqué.

Dans ce texte, MM. Medvedev et Sarkozy "se félicitent de la concrétisation de cette coopération sans précédent, qui bénéficiera à l'industrie et à l'emploi dans nos deux pays, et qui illustre la volonté et la capacité de la France et de la Russie de développer des partenariats d'envergure dans tous les domaines, y compris celui de la défense et de la sécurité".

L'Elysée ajoute que "la construction des BPC pour la Russie représentera pour les industriels français DCNS et STX l'équivalent de 5 millions d'heures de travail ou 1.000 personnes pendant quatre ans, en majorité à Saint-Nazaire" en Loire-Atlantique.

Les tractations en vue de cet accord avaient été lancées à l'issue d'un sommet franco-russe en mars 2010 à Paris, la France s'étant alors déclaré prête à vendre à la Russie jusqu'à quatre Mistral.

Le Mistral est un navire de guerre polyvalent capable de transporter des hélicoptères et des chars, d'accueillir un hôpital de campagne ou un état-major embarqué.

Son coût unitaire est d'environ 500 millions d'euros.

Une telle vente à la Russie constitue une première pour un pays de l'Otan et elle est vue d'un mauvais oeil par les Etats-Unis ainsi que par certains alliés des Occidentaux, comme les pays baltes ou la Géorgie.
 

Première publication : 24/12/2010

  • NUCLÉAIRE

    Accord entre l'Inde et la Russie sur la construction de réacteurs nucléaires

    En savoir plus

  • SOMMET DE LISBONNE

    L'Otan associe la Russie à la mise en place de son bouclier antimissile

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Poutine à Paris sur fond de divergence autour de la vente du navire Mistral

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)