Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

La Douma approuve en première lecture le traité de désarmement nucléaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/12/2010

Après le Sénat américain jeudi, la chambre basse du Parlement russe a approuvé vendredi en première lecture le traité Start. Celui-ci prévoit une réduction conjointe des armements nucléaires américains et russes.

AFP - La Douma, chambre basse du Parlement russe, a approuvé vendredi le traité de désarmement nucléaire START en première lecture par 350 voix pour et 58 contre.

Les députés ont adopté le projet de loi de ratification du traité, inscrit à l'ordre du jour après la ratification mercredi par le Sénat américain du traité signé en avril par les présidents russe et américain Dmitri Medvedev et Barack Obama.

Le chef de la commission aux Affaires étrangères, Konstantin Kossatchev, a indiqué que le texte de ratification en deuxième lecture serait proposé à la Douma à la mi-janvier.

M. Kossatchev avait indiqué plus tôt dans la journée que la chambre basse allait adopter après cette première lecture ensuite en janvier des textes additionnels en réponse à des dispositions ajoutées dans sa résolution de ratification par le Sénat américain.

La Russie n'est "absolument pas d'accord" avec une interprétation du Sénat américain dans sa ratification du traité, selon laquelle il n'y a pas de lien contraignant entre la limitation des armements stratégiques et la défense antimissile, avait déclaré le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, présentant le texte devant la Douma.

M. Lavrov avait lui aussi appelé les députés à approuver le traité en première lecture.

Le président russe, Dmitri Medvedev, n'a pas fait de commentaires sur ces ajouts américains lors d'un entretien avec les télévisions russes vendredi, se bornant à se féliciter que son homologue américain ait "réussi à imposer (au Sénat) dans des conditions difficiles un document extrêmement important".

Première publication : 24/12/2010

  • ÉTATS-UNIS

    Le Sénat approuve le nouveau traité de réduction des arsenaux nucléaires

    En savoir plus

  • SOMMET DE LISBONNE

    Medvedev confirme que Moscou travaillera avec l'Otan sur le bouclier antimissile

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)