Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

FOCUS

Les géants américains du tabac à l'assaut de la cigarette électronique

En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Mercato : l’AS Monaco prête Radamel Falcao à Manchester United

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

  • Hong Kong en rébellion contre l’emprise de Pékin

    En savoir plus

  • Cisjordanie : les États-Unis exhortent Israël à renoncer aux expropriations

    En savoir plus

  • Face à l'avancée de l'EI en Irak, la peur gagne l'Iran

    En savoir plus

EUROPE

Benoît XVI condamne guerre et violence au cours de la messe de la nuit de Noël

Vidéo par Claire BONNICHON

Dernière modification : 25/12/2010

Le pape Benoît XVI a profité de la célébration de la messe de la nuit de Noël, à la basilique Saint-Pierre de Rome, pour condamner avec insistance la violence et la guerre dans le monde. Il a prononcé son homélie devant des milliers de fidèles.

AFP - Le pape Benoît XVI a condamné dans des termes très durs ceux qui sèment la violence et la guerre dans le monde, vendredi soir en célébrant la messe de la nuit de Noël à la basilique Saint-Pierre de Rome.

"Seigneur, réalise totalement ta promesse: brise les bâtons des tortionnaires, brûle les chaussures bruyantes (des soldats), fais que finisse le temps des manteaux couverts de sang", a déclaré le pape dans son homélie, devant les milliers de fidèles assemblés dans la basilique au Vatican.

"Nous te rendons grâce pour ta bonté mais nous te prions encore: montre ta puissance" et "établis dans le monde la domination de ta vérité, de ton amour, le +royaume de la justice, de l'amour et de la paix+", a-t-il ajouté.

Le souverain pontife devrait développer ce thème samedi, jour de Noël, dans son traditionnel message avant la bénédiction "Urbi et Orbi" (à la ville et au monde), où il fait généralement le tour des différents conflits mondiaux.

Dans cette nuit où, selon les Evangiles, le fils de Dieu s'est fait homme sous la forme d'un nouveau-né, Benoît XVI a estimé que "la faiblesse du fait d'être un petit enfant" montre "devant les pouvoirs prétentieux du monde, la force propre de Dieu". "Ce petit enfant a allumé parmi les hommes la lumière de la bonté et leur a donné la force de résister à la tyrannie du pouvoir", a-t-il dit.

Le pape a également prié pour que s'établisse une "vraie fraternité": "aide-nous à reconnaître dans l’autre qui a besoin de moi, en ceux qui souffrent ou qui sont abandonnés, en tous les hommes, ton visage, et à vivre avec toi comme des frères et des soeurs pour devenir une famille, ta famille".

Comme l'an dernier, la messe de minuit avait été avancée à 22H00 (21H00 GMT) afin de ménager le pape âgé de 83 ans. Elle s'est déroulée sans incident.

L'an dernier, Susanna Maiolo, une Italo-Suisse de 25 ans, avait fait chuter le pape en se jetant sur lui alors qu'il entrait en procession dans la basilique. Cette jeune femme, qui souffre de troubles psychiatriques, avait déjà tenté le même geste pendant la messe de minuit de 2008. Elle suit actuellement des soins en Suisse.

Depuis l'agression de l'an dernier, les mesures de sécurité ont été renforcées. Le périmètre de protection autour du pape lorsqu'il circule au milieu des fidèles a été élargi d'un mètre environ de chaque côté, ce qui laisse plus de place aux agents de sécurité, au nombre de quatre au lieu de deux précédemment.

Selon l'agence d'information religieuse i.media, il y a également davantage d'agents de sécurité pour contrôler l'assistance le long du parcours du pape dans la basilique avant qu'il n'arrive.

L'année 2010 a été difficile pour le pape, qui a dû faire face à une cascade de révélations de scandales de pédophilie par des prêtres dans de nombreux pays européens, dont l'Allemagne, sa terre natale, et aux Etats-Unis.

Première publication : 25/12/2010

  • PÉDOPHILIE

    Le pape pousse l'Église catholique à l'introspection

    En savoir plus

  • VATICAN

    Le discours du pape sur le préservatif, une inflexion qui tombe à pic ?

    En savoir plus

  • VATICAN

    Les principaux sujets évoqués par le pape dans le recueil "Lumière du monde"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)