Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Afrique

Le camp de Laurent Gbagbo juge "inacceptables" les menaces de la Cédéao

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/12/2010

L’étau se resserre autour de Laurent Gbagbo. Vendredi, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a menacé de recourir à la force pour le déloger du pouvoir. Une initiative jugée "inacceptable" par son camp.

Le gouvernement de Laurent Gbagbo a jugé "inacceptable", ce samedi, la menace de recours à la force brandie la veille par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), si le président sortant ne cède pas le pouvoir à Alassane Ouattara.

"Nous sommes surpris que, pour un contentieux électoral, il y ait tant d'escalade en matière de sanctions et de prises de positions contre la Côte d'Ivoire", a déclaré Ahoua Don Mello, porte-parole du gouvernement de Laurent Gbagbo, lors d'une interview accordée à RFI. "Cela est inacceptable", a-t-il ensuite ajouté devant un journaliste de l'AFP, en dénonçant "un complot international dirigé par la France contre la Côte d'Ivoire".

"un complot occidental dirigé par la France"

Vendredi, les 15 pays membres de la Cédéao ont clairement formulé la menace d’écarter par la force Laurent Gbagbo, qui se maintient à la présidence de la Côte d'Ivoire malgré les appels répétés de la communauté internationale. "En cas de rejet de cette demande non négociable, la Communauté n'aura d'autre choix que de prendre toutes les mesures nécessaires, y compris l'usage de la force légitime, pour réaliser les aspirations du peuple ivoirien", a averti l'organisation. C'est la première fois depuis le début de la crise née au lendemain du second tour de la présidentielle du 28 novembre que Gbagbo, déclaré vainqueur par le Conseil constitutionnel dirigé par l'un de ses proches, est directement sous la menace d'une opération militaire destinée à le renverser.

"Un dialogue est toujours possible"

 "C’est une très mauvaise nouvelle pour le camp Gbagbo même si, du côté du porte-parole de son gouvernement, on estime qu’un dialogue est toujours possible", précise Pauline Simonet, envoyée spéciale de FRANCE 24 en Côte d’Ivoire.

"Pas de répit en cette journée de Noël"

  Au terme du sommet des chefs d'État à Abuja (Nigeria), la Cédéao a annoncé l'envoi prochain d'émissaires dans le pays. "Le camp Gbagbo espère pouvoir faire changer d’avis la Cédéao en brisant l’unanimité et en tentant de convaincre certains pays réticents de ne pas envoyer des forces en Côte d’Ivoire", explique Pauline Simonet.

Selon Mamadou Diouf, professeur d'histoire africaine et directeur de l'Institut d'études africaines à l’université de Columbia, aux États-Unis, "la Cédéao peut se donner les moyens d’intervenir en Côte d’Ivoire avec l’appui des Nations unies" dans la mesure où le processus électoral avait été initié et supporté par la communauté internationale. Cette dernière, "se doit de prendre ses responsabilités afin d’éviter un bain de sang (…), d’autant plus que, pour la première fois, les chefs d’État africains ont pris clairement position sur une question électorale", a-t-il poursuivi.


 

FRANCE 24 a décidé de fermer provisoirement les commentaires de cette page en raison de la violence ou du caractère injurieux de certains propos postés.

Première publication : 25/12/2010

  • CÔTE D'IVOIRE

    La Cédéao menace Laurent Gbagbo de recourir à la force

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'ONU affirme que 14 000 Ivoiriens ont déjà fui vers le Liberia

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Une résolution de l'ONU dénonce les "atrocités" commises après l'élection

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)