Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

EUROPE

Londres veut pénaliser les opérateurs aéroportuaires pour "service défaillant"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/12/2010

Les autorités britanniques envisagent de soumettre à de lourdes amendes les aéroports incapables d'assurer le trafic de passagers en cas d'intempéries, comme ce fut le cas à Heathrow ces derniers jours à cause d'importantes chutes de neige.

AFP - Le gouvernement britannique veut une nouvelle législation qui infligera de lourdes amendes aux aéroports, qui, tel celui d'Heathrow, ont durement affecté les déplacements de leurs voyageurs avant les fêtes de Noël, rapporte dimanche le Sunday Times citant le ministre des Transports.

Selon le ministre, Philip Hammond, il n'est pas acceptable que BAA, l'opérateur sous capitaux espagnols du plus grand aéroport mondial pour le trafic de passagers, bloqué pendant plusieurs jours, ne soit pas sanctionné.

"Il doit y avoir une amende économique pour service défaillant", affirme M. Hammond, soulignant que le passager doit être satisfait et évoquant des pénalités de plusieurs dizaines de millions de livres.

Selon l'administration de l'aviation civile (CAA), aucune amende ne peut être infligée à Heathrow en l'état pour le chaos enregistré à l'aéroport londonien, relève le Sunday Times.

Le gestionnaire de l'aéroport avait annoncé jeudi le lancement d'une enquête externe sur la pagaille provoquée par la neige, qui a cloué au sol peu avant Noël des centaines d'avions.

Elle se penchera "sur ce qui n'a pas fonctionné à Heathrow et étudiera notre capacité à nous préparer et à répondre plus efficacement à des intempéries", avait ajouté le directeur général de BAA, Colin Matthews.

A la suite de chutes de neige le week-end dernier en Grande-Bretagne, Heathrow a été paralysé et des milliers de passagers en souffrance ont dû camper pendant plusieurs jours dans les terminaux dans l'attente d'un hypothétique vol. Le trafic était quasiment redevenu normal jeudi.

Première publication : 26/12/2010

  • ROYAUME-UNI

    Paris-Londres à tout prix

    En savoir plus

  • FRANCE

    Des milliers de personnes ont passé la nuit dans les gares et aéroports parisiens

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Les naufragés de Roissy-Charles-de-Gaulle racontent leur galère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)