Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

Afrique Economie

Les grands pays émergents invitent l'Afrique du Sud à rejoindre les Brics

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/12/2010

Le groupe des grand pays émergents ou Bric (Brésil, Russie, Inde et Chine) a décidé d'inviter l'Afrique du Sud, plus forte économie du continent africain, à le rejoindre. Le nouveau sigle correspond à l'orthographe anglaise de l'Afrique du Sud.

AFP - L'Afrique du Sud a été formellement invitée à rejoindre le groupe des grands pays émergents BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), a annoncé vendredi la ministre sud-africaine des Affaires étrangères Maite Nkoana-Mashabane.

"La Chine, qui assure la présidence tournante du groupe BRIC, et conformément à un accord des Etats membres, invite l'Afrique du Sud à devenir membre à part entière de ce groupe qui s'appelera à l'avenir les BRICS", a déclaré Mme Nkoana-Mashabane à la presse à Pretoria.

Le nouveau sigle correspond à l'orthographe anglaise de l'Afrique du Sud (South Africa). Ce pays a la plus forte économie du continent africain, équivalent à un quart du PIB de l'Inde.

Le groupe informel Brésil, Russie, Inde et Chine, qui tient des sommets réguliers, devrait représenter 61% de la croissance mondiale en 2014, selon le Fonds monétaire international (FMI). Ils ont pris des mesures pour renforcer leur coopération financière et les investissements mutuels.

La ministre a indiqué avoir reçu jeudi soir un appel en ce sens de son homologue chinois Yang Jiechi. Le chef de l'Etat chinois "Hu Jintao a également adressé une lettre au président sud-africain Jacob Zuma l'invitant à assister le troisième sommet des leaders des BRICS au premier trimestre 2011 en Chine", a précisé la ministre.

Lors du dernier sommet des pays du BRIC en avril dernier à Brasilia, les dirigeants des quatre plus grandes économies émergentes avaient réclamé un nouvel ordre mondial plus juste et plus démocratique.

Dans une déclaration commune, Brésiliens, Russes, Indiens et Chinois avaient aussi "pressé les Etats de résister à toute forme de protectionnisme", en soulignant la nécessité de conclure le cycle de Doha sur la libéralisation du commerce mondial.

Première publication : 27/12/2010

  • JEUX DU COMMONWEALTH

    La capacité des Bric à organiser de grands événements sportifs en question

    En savoir plus

  • PAYS ÉMERGENTS

    Le Bric préconise une réforme rapide des institutions financières internationales

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)