Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Asie - pacifique Economie

La Chine tente d'enrayer l'inflation en relevant d'un quart de point ses taux d'intérêt

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/12/2010

La République populaire de Chine a annoncé qu'elle relevait ses taux d'intérêt. Avec cette mesure, Pékin entend reduire l'inflation et éviter la formation de bulles spéculatives, notamment dans l'immobilier.

AFP - Le gouvernement a les moyens d'enrayer la hausse des prix en Chine, a assuré dimanche le Premier ministre Wen Jiabao, tout en reconnaissant que l'inflation avait rendu "encore plus difficile" la vie des Chinois à faibles revenus.

"La hausse des prix récente dans toute la Chine a effectivement rendu encore plus difficile la vie des personnes à revenu faible et moyen", a déclaré M. Wen dans une émission à la radio nationale chinoise CNR.

Afin de combattre l'inflation et la spéculation immobilière, la banque centrale chinoise a relevé samedi de 25 points de base (0,25 point de pourcentage) ses taux de référence, pour la deuxième fois en moins de trois mois.

Grâce aux mesures prises par le gouvernement, "nous sommes entièrement en mesure de contrôler le niveau général des prix", a ajouté le chef du gouvernement chinois, qui répondait à des questions posées par des auditeurs victimes de catastrophes naturelles comme le tremblement de terre du Sichuan en 2008.

M. Wen a rappelé que la hausse des prix était due aux trois-quarts à celle des produits alimentaires et que le gouvernement avait pris des mesures administratives et fiscales pour assurer un meilleur approvisionnement des marchés et lutter contre la formation de stocks spéculatifs.

"Je suis persuadé que grâce à nos efforts, les prix des logements vont revenir à un niveau raisonnable", a encore déclaré Wen Jiabao, alors que les appartements dans les grandes villes sont devenus inaccessibles pour beaucoup de citadins.

Il a précisé que le gouvernement avait engagé cette année la construction de 5,8 millions de logements sociaux, dont 3,7 millions étaient achevés.

L'an prochain, 10 millions de logements sociaux supplémentaires proposés à la location ou à la vente seront mis en chantier, a encore indiqué M. Wen.

Outre le relèvement des taux d'intérêt, la banque centrale a également relevé six fois cette année le taux de réserves obligatoires, à savoir la part de leurs dépôts que les banques commerciales doivent placer auprès de la banque centrale.

Ces mesures devraient permettre de limiter l'augmentation du volume du crédit et de la masse monétaire, dont l'expansion rapide ces deux dernières années génère aujourd'hui de l'inflation.
 

Première publication : 27/12/2010

  • CHINE

    L'inflation chinoise à son plus haut niveau depuis 28 mois

    En savoir plus

  • CHINE

    "La Chine est persuadée que son modèle fonctionnera toujours"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)