Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

EUROPE

Un colis contenant des explosifs désamorcé à l'ambassade de Grèce

Vidéo par Stéphanie DE SILGUY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/12/2010

Quatre jours après l'explosion de deux colis piégés dans les ambassades de Suisse (photo) et du Chili à Rome, un colis contenant des explosifs a été découvert et désamorcé mercredi matin à l'ambassade de Grèce en Italie.

REUTERS - La police italienne a désamorcé lundi un colis piégé à l'ambassade de Grèce à Rome, quatre jours après l'explosion de deux colis dans les représentations diplomatiques de la Suisse et du Chili, où deux personnes ont été blessées.

D'autres colis suspects ont été découverts dans la journée aux ambassades du Venezuela, du Danemark, de la principauté de Monaco, du Koweït et d'Albanie à Rome, ainsi qu'à celle de Finlande auprès du Vatican. Les artificiers de la police italienne les ont toutefois qualifiés de fausses alertes.

Les autorités italiennes ont fait savoir que le paquet désamorcé à l'ambassade de Grèce était similaire à ceux qui ont explosé jeudi aux ambassades de Suisse et du Chili, ainsi qu'à l'engin explosif rudimentaire découvert dans une rame vide du métro romain la semaine dernière.

Les deux explosions de jeudi ont été revendiquées par un Groupe italien se présentant comme "la Fédération anarchiste informelle" (FAI).

"Le colis était du même type que ceux des autres ambassades", a expliqué à la presse un responsable des carabiniers, Maurizio Mezzavilla, ajoutant qu'"on ne pouvait écarter" la piste anarchiste.

Colis livré par coursier

L'ambassadeur de Grèce de Rome a fait savoir que le colis piégé avait été acheminé par coursier le 24 décembre.

"Un colis suspect a été réceptionné. Nous avons aussitôt prévenu les carabiniers, qui sont arrivés immédiatement et ont neutralisé la bombe", a déclaré à la presse le diplomate grec, Michael Campanis.

"Nous n'avions pas reçu de menaces auparavant. Le colis est arrivé vendredi alors que l'ambassade était déjà fermée. Le personnel l'a trouvé ce matin (lundi-NDLR), mais des mesures de sécurité avaient déjà été prises", a-t-il ajouté.

La semaine dernière, d'autres fausses alertes avaient concerné les ambassades d'Irlande et d'Ukraine.

Les incidents enregistrés depuis une semaine dans la capitale italienne présentent de nombreuses similitudes avec l'envoi le mois dernier à Athènes de colis piégés à des institutions étrangères et des ambassades, dont la responsabilité a été imputée à des activistes d'extrême gauche.

Dans la note rédigée en italien par les membres de la FAI et retrouvée sur un vêtement de l'homme blessé à la mission chilienne jeudi figurait la mention "Cellule révolutionnaire Lambros Fountas".

Des médias italiens ont expliqué qu'il s'agissait du nom d'un anarchiste grec tué lors d'affrontements entre la police et des manifestants à Athènes au printemps dernier.

Les autorités italiennes ont dit s'attendre à d'autres attaques de ce genre en cette période des fêtes de Noël et précisent que les ambassades d'Italie à l'étranger ont été placées en état d'alerte.

 

Localisation de l'ambassade de Grèce

Première publication : 27/12/2010

  • ITALIE

    Des anarchistes revendiquent les explosions des deux ambassades à Rome

    En savoir plus

  • ITALIE

    L’ambassade de France renforce sa vigilance

    En savoir plus

  • ITALIE

    Des colis piégés explosent dans les ambassades de Suisse et du Chili à Rome

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)