Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Au Lesotho, l’armée dément avoir mené un coup d’État

    En savoir plus

  • Golan : les combats continuent entre les jihadistes et les casques bleus

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

FRANCE

Air France condamné à verser 540 000 euros à la famille de quatre victimes du crash

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/12/2010

Un tribunal brésilien a condamné la compagnie aérienne française à indemniser à hauteur de 540 000 euros la famille de quatre des 228 victimes de l'accident du vol Rio-Paris qui s'était abîmé dans l'Atlantique le 1er juin 2009.

AFP - La justice brésilienne a condamné la compagnie Air France à verser une indemnité de quelque 540.000 euros à la famille de quatre victimes de l'accident du vol AF447 Rio-Paris qui s'était abîmé en plein Atlantique le 1er juin 2009, avec 228 personnes à bord.

Interrogé mardi par l'AFP pour savoir si Air France ferait appel, le service de presse d'Air France à Sao Paulo a déclaré "que la compagnie ne commentait pas les décisions judiciaires et qu'elle ne diffuserait aucun communiqué".

Le juge Alberto Republicano de Macedo du tribunal de Niteroi, ville située de l'autre côté de la baie de Rio, a condamné lundi soir la compagnie aérienne française pour "dommages moraux" subis par la famille des quatre victimes.

L'action en justice a été requise par les parents et les grands-parents de Luciana Clarkson Seba, 31 ans, qui se trouvait à bord de l'Airbus A330 avec son mari Paulo Valle Mesquita, 33 ans, et ses beaux-parents.

Les parents de Luciana recevront 229.000 euros chacun et ses deux grand-mères 46.000 euros chacune. Air France devra également payer une pension de 2.225 euros pas mois à la mère de Luciana depuis le jour de l'accident jusqu'à la date où la victime aurait eu 70 ans.

Pour le juge brésilien, la souffrance causée par la perte d'un proche justifie cette compensation.

L'accident du vol AF 447 est survenu à environ 1.150 km au large des côtes de Recife (nord-est du Brésil). A ce jour, cinquante corps et des centaines de débris de l'appareil ont été repêchés au milieu de l'océan, mais les causes de la pire catastrophe aérienne connue par Air france ne sont toujours pas connues.

Aux yeux du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), le dysfonctionnement des sondes de vitesse de l'appareil serait "un des facteurs" du crash, mais pas le seul.

Première publication : 28/12/2010

  • CRASH DU VOL RIO-PARIS

    Air France pointe du doigt Airbus et Thalès

    En savoir plus

  • Crash aérien

    Les recherches vont reprendre pour tenter de localiser l'épave du Rio-Paris

    En savoir plus

  • VOL RIO-PARIS

    Un tribunal reconnaît l'existence d'une faute pénale lors du crash

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)