Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Economie

Pékin baisse les quotas d'exportation de ses terres rares

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/12/2010

Pékin a annoncé une réduction de 35%, pour le premier semestre 2011, de ses quotas d'exportation de terres rares. La Chine possède le quasi-monopole du commerce mondial de ces substances recherchées par les industries de hautes technologies.

AFP - Le gouvernement de Pékin a annoncé une réduction de 35% pour les six premiers mois de 2011 de ses quotas d'exportation de terres rares, décision qui entrainait mercredi une hausse des cours boursiers des sociétés minières chinoises spécialisées dans ces métaux très recherchés.

Le quota de 14.450 tonnes fixé par le ministère du commerce est selon l'agence Dow Jones de 35% inférieur à celui des six premiers mois de 2010, alors que la Chine est déjà accusée d'abuser de son quasi-monopole sur le commerce des terres rares.

Ces quotas en baisse sont susceptibles de provoquer une hausse du prix des terres rares, des substances métalliques qui entrent dans la fabrication par exemple des écrans plats, des lasers ou des voitures hybrides.

Pékin a annoncé mardi être en train de constituer un organisme qui sera chargé des négociations avec les acheteurs étrangers sur les terres rares.

Les milieux patronaux s'inquiétent depuis que la Chine, qui assure plus de 95% de la fourniture mondiale, a commencé en 2006 à réduire ses exportations.

L'interruption brutale des exportations de terres rares chinoises vers le Japon en septembre, en pleine dispute territoriale entre les deux pays, a mis en exergue le pouvoir dont disposait Pékin via son quasi-monopole.

Le ministre chinois du Commerce, Chen Deming, a affirmé mi-décembre à Washington que la Chine avait réduit et allait continuer à réduire ses exportations de terres rares pour protéger la nature, et non pour des considérations géopolitiques.

La Chine ne dispose que d'un tiers des réserves mondiales de terres rares mais s'est réservée la quasi-exclusivité du commerce de ces ressources grâce à ses faibles coûts salariaux, qui ont rendu l'exploitation de ces matériaux non rentable partout ailleurs.

Première publication : 29/12/2010

  • COMMERCE INTERNATIONAL

    Les terres rares, une arme commerciale chinoise méconnue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)