Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Mabanckou, écrivain du monde

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Trump ou Clinton : qui est le plus crédible sur l'économie ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

Santé

Les virus grippaux ont franchi le seuil épidémique dans l'Hexagone

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/12/2010

Les agences chargées de surveiller l'évolution de la grippe en France estiment que le seuil épidémique a été franchi. Au nombre des virus grippaux concernés se trouve le A(H1N1), responsable d'une alerte sanitaire en 2009.

AFP - La grippe a franchi le seuil épidémique, ont indiqué mercredi les deux réseaux GROG et Sentinelles Inserm, chargés de surveiller l'évolution de la maladie en France.

En France métropolitaine, 176.000 nouveaux cas de syndromes grippaux ont été vus en médecine générale, selon le réseau Sentinelles Inserm.

Le seuil épidémique a été franchi la semaine dernière, relève ce réseau. Il correspond au diagnostic de 280 nouveaux cas pour 100.000 habitants, dépassant ainsi le seuil épidémique fixé par ce réseau à 174 cas pour 100.000 habitants.

"Les virus grippaux provoquent maintenant une épidémie" en France métropolitaine, note de son côté le réseau GROG (Groupes régionaux d'observation de la grippe) qui effectue des prélèvements des virus en cause, A(H1N1)2009, A(H3N2) et B.

"La moitié nord du pays est la plus touchée, notamment l'Ile de France, la Basse et la Haute Normandie ainsi que le Nord Pas-de-Calais", ajoute le réseau GROG.

"L'épidémie ne faisant que commencer, les personnes à risque et les retardataires peuvent encore se faire vacciner", souligne le GROG.

La semaine dernière, l'âge médian des grippés était de 24 ans, note le réseau Sentinelles qui décompte les grippes dépassant 39 degrés de fièvre, tandis que le réseau GROG tient compte de fièvre moins forte.

Neuf cas graves de grippe, dont deux décès, étaient déjà été signalés en métropole alors même que l'épidémie n'était pas déclarée, d'après l'Institut de veille sanitaire (InVS).

Parmi ces neuf cas sévères enregistrés en un mois, une seule personne était vaccinée.

Deux de ces patients admis en réanimation n'avaient aucun facteur de risque comme une grossesse, une forte obésité ou une des maladies ciblées par la vaccination (asthme, diabète, insuffisance respiratoire ou cardiaque, bronchite chronique grave...), selon l'InVS.

Par ailleurs, à la Réunion où l'épidémie de grippe est terminée, six décès par grippe ont été comptabilisés.

Déjà en Grande-Bretagne, 27 personnes (dont neuf enfants) ont succombé à la grippe ces trois derniers mois. Vingt-quatre de ces morts sont attribués à la souche H1N1 (A/H1N1/2009) qui avait provoqué une alerte générale dans le monde en 2009, selon l'agence de la santé (Health Protection Agency).

Première publication : 29/12/2010

  • FRANCE

    La campagne de vaccination contre la grippe A , "un échec"

    En savoir plus

  • SANTÉ

    L'épidémie de grippe A (H1N1) est terminée en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)