Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Issad Rebrab : "Ma seule ambition, le développement économique de l'Algérie"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les réfugiés dans l'œil de la photographe Anne A-R

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus du Donbass

En savoir plus

TECH 24

Berenson, le robot critique d'art

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2016 : Robert De Niro remonte sur le ring avec "Hands of stone"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ken Loach, Palme d'or à Cannes : "Un autre monde est possible et nécessaire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Le "peuple des rats", les exclus de la croissance chinoise

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Yvan Attal : "Il y a un malaise des juifs français"

En savoir plus

Afrique

Le président Ben Ali remanie le gouvernement après les émeutes sociales

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/12/2010

Le chef de l'État tunisien a réalisé des aménagements au sein de son gouvernement après les manifestations qui ont secoué le pays ces derniers jours. Des troubles sociaux que les autorités de Tunis ont qualifiés "d'incidents isolés".

AFP - Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a effectué un remaniement ministériel marqué par le remplacement du ministre de la Communication Oussama Romdhani, après des troubles sociaux dans la région de Sidi Bouzid, a annoncé mercredi le Premier ministre Mohamed Ghannouchi.

Cet aménagement du gouvernement se produit dans la foulée des troubles sociaux qui ont secoué la Tunisie ces derniers jours à la suite d'une tentative de suicide d'un jeune vendeur ambulant de légumes et de fruits dans la région de Sidi Bouzid (centre-ouest).

M. Romdhani a été remplacé par Samir Abidi, ministre de la Jeunesse et du Sport dont le poste a été confié à Abdelhamid Slama. On ignorait mercredi si M. Romdhani allait être appelé à d'autres fonctions dans le gouvernement.

Dans le cadre de ce remaniement, Kamel Omrane a été nommé ministre des Affaires religieuses, en remplacement de Boubaker El Akhzouri et Slimane Wrak a été nommé secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères chargé des affaires européennes.

Un peu plus tôt dans la journée, le Parti démocratique progressiste (PDP, opposition légale) avait appelé à la démission des ministres de l'Intérieur et de la Communication, les jugeant responsables de la dégradation de la situation à la suite des troubles sociaux de Sidi Bouzid.

Première publication : 29/12/2010

  • TUNISIE

    Le président Ben Ali dénonce une "instrumentalisation" politique des émeutes

    En savoir plus

  • De Tunis à Alger la jeunesse en colère

    En savoir plus

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Réponse à l’allocution du président Ben Ali : "Il refuse de voir la réalité sociale en face"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)