Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

EUROPE

Benoît XVI dote le Saint-Siège d'une Autorité financière anti-blanchiment

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/12/2010

Soucieux de se mettre en conformité avec les textes internationaux, le souverain pontife a annoncé la création d'une Autorité financière du Vatican destinée à lutter contre le blanchiment d'argent sale et le financement du terrorisme.

AFP - Le pape Benoît XVI a créé jeudi une Autorité financière du Vatican pour lutter contre le blanchiment d'argent sale et le financement du terrorisme, et afin de se mettre en conformité avec les normes internationales, a annoncé le Vatican.

"La paix malheureusement est aujourd'hui menacée notamment par l'usage impropre du marché et de l'économie et celle, terrible et destructrice de la violence du terrorisme", déplore Benoît XVI en préambule de sa loi ("motu proprio") instaurant cette Autorité d'information financière (AIF).

Pour le Vatican, il s'agit de faire preuve de "transparence, d'honnêteté et de responsabilité", a expliqué à la presse son porte-parole, le père Federico Lombardi.

Dans une "lettre apostolique" exposant les motifs de cette loi, le pape affirme "approuver l'engagement de la communauté internationale "pour prévenir et lutter contre le phénomène du blanchiment et du financement du terrorisme".

"Le Saint-Siège entend faire sienne ces règles", ajoute Benoît XVI.

Ces nouvelles dispositions devraient permettre à terme au Vatican de se mettre en conformité avec les normes internationales de lutte contre le blanchiment.

A la mi-septembre, le président de la banque du Vatican, l'Institut des oeuvres religieuses (IOR), et un autre haut dirigeant avaient été placés sous enquête pour violation d'une nouvelle loi italienne anti-blanchiment.

Ces deux responsables ne sont toutefois pas soupçonnés de blanchiment d'argent sale. Il leur est reproché des omissions sur des mouvements de fonds d'un total de 23 millions d'euros, qui sont aujourd'hui gelés par la justice italienne.

Mais le père Lombardi a souligné qu'il n'y avait "aucun rapport direct" entre cette affaire et la promulgation de loi, qui découle de la mise en oeuvre d'une convention avec l'Union européenne.

Le président de l'AIF, nommé par le pape pour un mandat de cinq ans éventuellement renouvelable, sera à la tête d'un conseil de direction composé de quatre membres également nommés par le pape.

Toutefois "l'AIF doit être considérée comme indépendante. Elle doit agir de façon autonome. C'est une réalité nouvelle" au Vatican, a expliqué le père Lombardi.

L'AIF pourra échanger des informations concernant des opérations suspectes avec les autorités d'autres pays, sous réserve de réciprocité.

La loi instaure des peines de réclusion (de quatre à douze ans) et des amendes (jusqu'à 15.000 euros) pour les auteurs de recyclage.

Elle s'applique à tous les organismes ayant une activité économique ou financière au Vatican, dont l'IOR et l'APSA, qui gère l'important patrimoine immobilier du Vatican, mais aussi toutes les congrégations et même les commerces présents sur le territoire du Vatican (musées, pharmacies...).

Première publication : 30/12/2010

  • NOËL

    Le pape lance un appel à la paix en Terre sainte et en Côte d'Ivoire

    En savoir plus

  • PÉDOPHILIE

    Le pape pousse l'Église catholique à l'introspection

    En savoir plus

  • VATICAN

    Les principaux sujets évoqués par le pape dans le recueil "Lumière du monde"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)