Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Liban : retour sur les affrontements à Tripoli

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

Economie

Les chiffres du chômage au plus bas depuis la crise financière

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/12/2010

Le département du Travail a publié, jeudi à Washington, les chiffres hebdomadaires du chômage aux États-Unis : 388 000 demandes d'allocations, un niveau qui n'avait pas été atteint depuis l'été 2008, avant la crise financière mondiale.

AFP - Les nouvelles inscriptions au chômage ont chuté aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 25 décembre, pour tomber à leur plus bas niveau depuis près de deux ans et demi, selon des chiffres publiés jeudi par le département du Travail à Washington.

En données corrigées des variations saisonnières, le ministère a fait état de 388.000 demandes d'allocations, un total qui n'avait pas été atteint depuis juillet 2008, juste avant l'éclatement de la crise financière mondiale.

C'est beaucoup mieux que ne le prévoyaient les analystes, qui tablaient sur une légère baisse par rapport à la semaine précédente. Depuis début décembre, les inscriptions se maintenaient entre 422.000 et 423.000 chaque semaine.

Le département du Travail a indiqué à la presse lors de la publication de ces chiffres qu'il ne s'expliquait pas par d'éventuels facteurs saisonniers inhabituels ni par des anomalies statistiques dans certains Etats ou secteurs économiques.

Les demandes d'allocations chômage ont connu ces quatre derniers mois une nette décrue, après avoir dépassé ponctuellement les 500.000 à la mi-août. Cette tendance ne s'est toutefois pas encore reflétée dans l'évolution du chômage, qui est resté élevé en novembre, à 9,8%.

Première publication : 30/12/2010

COMMENTAIRE(S)