Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Paris retrouve son Picasso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa : histoire d'une photo

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attaque d'Ottawa : Stephen Harper caché dans un placard

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tempête au Parti socialiste : "PS, cela ne veut pas dire PlayStation"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

UE : la tension monte sur les budgets

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

EUROPE

Les trois hommes soupçonnés de préparer un attentat inculpés par la justice danoise

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/12/2010

Les trois personnes suspectées d'avoir fomenté un attentat contre le journal danois Jyllands-Posten ont été inculpées par la justice danoise. Le quotidien avait publié des caricatures du prophète Mahomet en 2005.

REUTERS - Trois hommes - un Tunisien et deux Suédois - soupçonnés d'avoir préparé un attentat contre le quotidien danois Jyllands-Posten, le premier à avoir publié des caricatures du prophète Mahomet en 2005, ont été inculpés jeudi au Danemark.

Un cinquième suspect, arrêté en Suède, a été placé en détention provisoire dans l'attente d'un réexamen de son cas d'ici au 13 janvier. Il s'agit d'un ressortissant suédois âgé de 37 ans.

Les trois hommes arrêtés au Danemark, mis en examen pour tentative d'attentat et détention d'armes, ont plaidé non coupables devant le tribunal de Glostrup, dans la banlieue de Copenhague, a précisé Lykke Sorensen, responsable des services de renseignement danois (PET).

Ils ont été placés en détention provisoire pour quatre semaines, dans l'attente de l'évolution de l'enquête. Deux des suspects sont à l'isolement.

Un quatrième homme, un demandeur d'asile irakien de 26 ans, a été relâché faute de preuves mais la police danoise le considère toujours comme suspect, a dit Sorensen.

Les quatre hommes interpellés mercredi au Danemark étaient arrivés de Suède dans la nuit du 28 décembre. Selon les enquêteurs, ils prévoyaient de commettre d'ici au 1er janvier un attentat dans l'immeuble de Copenhague abritant les locaux du Jyllands-Posten et d'un autre journal.

Lors de leurs perquisitions, les policiers ont découvert un pistolet-mitrailleur, un pistolet et des munitions.

Zubair Hussain, porte-parole du Conseil musulman du Danemark, qui représente 30.000 des 200.000 musulmans vivant dans le pays, a condamné ce projet d'attentat. "En tant que musulmans danois, il nous semble important de dire que cela n'a rien à voir avec l'islam", a-t-il dit.

"Comme à Bombay"

Les sanglantes manifestations qui avaient suivi la publication des caricatures de Mahomet en 2005 avaient fait une cinquantaine de morts dans des pays musulmans.

Selon le chef de la PET, Jakob Scharf, l'attentat planifié contre le quotidien danois s'inspirait des attaques de Bombay en novembre 2008. Il a précisé que l'attentat était probablement le fait d'un groupe islamiste radical lié à des réseaux terroristes internationaux.

Il n'a pas exclu que les conspirateurs puissent être liés à David Headley, habitant de Chicago arrêté en octobre 2009 et qui a plaidé coupable en mars dernier de repérage des cibles en vue de l'attaque de Bombay.

Quatre des suspects ont été interpellés dans des appartements de la banlieue de Copenhague, le dernier en Suède.

Les quatre suspects arrêtés au Danemark sont un Tunisien de 44 ans, un ressortissant suédois d'origine libanaise âgé de 29 ans, un autre Suédois de 30 ans dont le pays d'origine n'a pas été déterminé et le demandeur d'asile irakien.

Selon les policiers suédois, ce dossier n'est pas directement lié aux deux attentats à la bombe commis le 11 décembre dans le centre de Stockholm.

En septembre dernier, un Tchétchène avait fait exploser une bombe de faible puissance dans les toilettes d'un hôtel de Copenhague. Selon la police danoise, cette bombe était destinée au siège du Jyllands-Posten.

En 2009, une autre tentative d'attentat contre le journal danois avait été déjouée et, en janvier, le dessinateur de la caricature la plus controversée, Kurt Westergaard, avait été attaqué à la hache par un homme, un Somalien lié à Al Qaïda.
 

Première publication : 31/12/2010

  • DANEMARK

    Trois hommes soupçonnés de préparer un attentat placés en détention provisoire

    En savoir plus

  • DANEMARK

    Arrestation de cinq hommes soupçonnés de préparer un attentat contre un journal

    En savoir plus

  • DANEMARK

    Chronologie de l'affaire des caricatures de Mahomet

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)