Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic on the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort d'un patron baroque"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel(s) patron(s) pour Total ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

Culture

L'acteur britannique Pete Postlethwaite est décédé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/01/2011

Pete Postlethwaite est décédé d'un cancer à l'âge de 64 ans, ce lundi. Il avait été nominé aux Oscars en 1994 pour son rôle dans "Au nom du père". Dans "Les Virtuoses", son interprétation avait également été saluée par la critique.

AFP - L'acteur britannique Pete Postlethwaite, nominé aux Oscars et dont l'interprétation dans "Les Virtuoses" avait été saluée par la critique, est décédé d'une longue maladie à l'âge de 64 ans, a annoncé l'un de ses proches lundi.

Il est mort dimanche dans un hôpital de la région du Shropshire, dans le centre-ouest de l'Angleterre, a précisé Andrew Richardson, un ami et journaliste. L'acteur souffrait d'un cancer.

Il avait été nominé aux Oscars en 1994 dans la catégorie meilleur second rôle pour son interprétation dans le film "Au nom du père" de l'Irlandais Jim Sheridan, dans lequel il campe le père d'un jeune délinquant (Daniel Day-Lewis) de Belfast accusé d'être l'instigateur d'attentats pour le compte de l'Armée républicaine irlandaise (IRA).

Dans "Les Virtuoses" (1997) du Britannique Mark Herman, il dirigeait avec ferveur une fanfare locale, composée de mineurs désabusés mais bien décidés à participer à une compétition nationale.

L'acteur au visage buriné et au nez cabossé a aussi joué aux côtés de Stephen Baldwin et Benicio del Toro dans "Usual Suspects" (1995) de l'Américain Bryan Singer, et plus récemment dans "Inception" (2010), le thriller labyrinthique avec Leonardo DiCaprio et Marion Cotillard.

Né en 1946 dans une famille catholique à Warrington dans l'ouest de la Grande-Bretagne, il avait été tenté un temps de devenir prêtre. Il se tourne finalement vers l'enseignement, avant de se lancer sur les planches.

Il fait ses premiers pas au théâtre de Bristol, dans le sud-ouest de la Grande-Bretagne, mais doit travailler en parallèle comme ouvrier dans une entreprise qui fabrique des fûts de bière.

Il rejoint au milieu des années 80 la prestigieuse Royal Shakespeare Company, la troupe de référence des oeuvres du grand dramaturge britannique, mais c'est son rôle de père alcoolique dans le film britannique "Distant Voices, Still Lives", Prix de la critique internationale à Cannes en 1988, qui lui vaut d'acquérir une reconnaissance internationale.

Le réalisateur américain Steven Spielberg, qui l'a dirigé dans "Le Monde perdu: Jurassic Park" et dans "Amistad" (1997), l'avait qualifié de "meilleur acteur du monde". Pete Postlethwaite avait répondu à ce compliment en affirmant: "Je suis sûr que Spielberg a en fait dit +Pete pense être le meilleur acteur du monde+."

Engagé, il avait manifesté contre la guerre en Irak, et avait joué dans un film dénonçant le réchauffement climatique, "L'Age de la Stupidité" (2009) de la Britannique Franny Armstrong.

L'acteur, marié et père de deux enfants, s'était vu décerner en 2004 l'Ordre de l'empire britannique, l'une des plus hautes distinctions au Royaume-Uni.

Première publication : 03/01/2011

COMMENTAIRE(S)