Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

Amériques

Le budget de l'armée et l'assurance-maladie dans la ligne de mire des républicains

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2011

Le prochain chef de la majorité républicaine de la Chambre des représentants américaine, Éric Cantor, entend proposer une loi abrogeant la réforme phare de l'administration Obama sur la couverture santé.

AFP - Le républicain Eric Cantor qui s'apprête à prendre ses fonctions de chef de la majorité de la Chambre des représentants américaine, a indiqué mardi à la presse que le budget de l'armée et la loi sur la couverture santé seraient bientôt parmi les cibles de son parti.

"Nous avons un programme entier pour diminuer (les dépenses) et (stimuler) la croissance, et nous allons nous définir en montrant notre engagement à diminuer les dépenses chaque semaine que nous sommes ici", a dit M. Cantor qui a répété que son parti -- qui prendra la majorité mercredi à la Chambre des représentants -- va proposer chaque semaine un projet de loi de réduction des dépenses.

Cette semaine, ils ont proposé un projet de loi pour réduire les dépenses de fonctionnement du Congrès, une baisse de 5% pour économiser environ 35 millions de dollars, selon les républicains.

Interrogé pour savoir si ces réductions concerneraient aussi le Pentagone, M. Cantor a répondu: "la plupart d'entre nous a déjà dit que tout sera mis en jeu", ajoutant: "Chacun va devoir faire plus avec moins".

M. Cantor a également confirmé que les républicains allaient proposer une loi abrogeant la réforme phare de Barack Obama sur la couverture maladie adoptée début 2010.

"Ce projet de loi dépense l'argent que nous n'avons pas et contient beaucoup de régulations destructrices d'emploi", a dit M. Cantor ajoutant que le texte devrait être remplacé par une autre législation plus populaire auprès de l'opinion publique.

Interrogé sur les autres projets de coupes dans les dépenses, M. Cantor a simplement répondu: "restez en contact".

Première publication : 04/01/2011

  • ÉTATS-UNIS

    Les républicains s'apprêtent à livrer bataille contre Obama au Congrès

    En savoir plus

  • Obama : l'année de la déception ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)