Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Juppé n'est pas le Père Noël"

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

Amériques

Des pluies diluviennes s'abattent sur la Guadeloupe

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2011

Les pluies diluviennes qui s'abattent sur la Guadeloupe depuis trois jours ont provoqué la mort de cinq personnes au nord de Pointe-à-Pitre malgré le dispositif mis en place par les autorités.

AFP - Cinq personnes ont péri dans la banlieue de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, après que leur voiture a été emportée par un torrent provoqué par les pluies diluviennes qui se sont abattues sur l'île, où s'est aussitôt rendue la ministre de l'Outre-mer Marie-Luce Penchard.

C'est dans cette région du centre de la Grande-Terre qu'un pick-up tout terrain avec cinq personnes à bord a été emporté dans la nuit de mardi à mercredi, alors qu'il tentait de franchir un pont.

Selon le récit fait mercredi à l'AFP par le député-maire de la commune des Abymes, Eric Jalton, les victimes, quatre hommes et une femme, "ont fait preuve d'imprudence".

Selon lui, un couple qui circulait en voiture s'est d'abord retrouvé "bloqué par la montée des eaux" et a fait appel à un parent, qui s'est rendu sur les lieux avec sa camionnette tout-terrain pour leur faire franchir le pont.

"Malgré les objurgations et alertes de la plupart des personnes présentes", dont deux ont cependant pris place à bord de la camionnette aux côtés du couple et du conducteur, "ils ont quand même tenté de passer sur le pont", recouvert par les eaux du torrent. "La voiture a été emportée par les eaux, et a été retrouvée à 3 ou 400 mètres" de là, a indiqué M. Jalton.

L'accident s'est produit dans le secteur des Grands-Fonds, que se partagent au centre de la Grande-Terre les communes des Abymes, Le Moule et Sainte-Anne, constitué de collines et vallées encaissées, les "ravines", où aucune rivière ne coule mais qui se transforment traditionnellement en torrents par fortes pluies.

Trois premiers corps ont été retrouvés dans la nuit par les pompiers, un quatrième dans la matinée et un cinquième dans l'après-midi.

Selon le ministère de l'Outre-mer, une dizaine de personnes a par ailleurs été secourue par les pompiers sur l'ensemble de l'île.

Aucun bilan matériel global n'a encore été dressé mais, selon plusieurs sources, des dégâts ont été occasionnés sur plusieurs tronçons routiers et dans des maisons individuelles situées en bordure des zones d'étalement des crues dans les Grands-Fonds, qui se sont retrouvées inondées.

Selon Météo-France, les pluies qui se sont abattues en continu depuis dimanche, principalement sur la Grande-Terre, correspondent à un volume de 150 à 200 litres d'eau par mètre carré, ce qui a contribué à saturer les sols et à provoquer "de brusques montées du niveau de l'eau et des débordements dans les zones habituellement inondables".

Une alerte de niveau orange (fortes pluies et orages) est en vigueur depuis mercredi matin. Elle remplace l'alerte de niveau jaune émise la veille en fin d'après-midi. Les collèges et lycées de quatre communes de la Grande-Terre ont été fermés.

Selon Météo France, les pluies devraient être moins fréquentes en fin de journée et elles devraient perdre en intensité, sans disparaître complètement.

A la demande du chef de l'Etat, qui se rendra lui-même aux Antilles en fin de semaine pour ses voeux, la ministre de l'Outre-mer Marie-Luce Penchard doit s'envoler pour la Guadeloupe dans la journée "pour se rendre compte des dégâts occasionnés et évaluer les moyens supplémentaires" à éventuellement mettre en oeuvre.

Dans un communiqué, le délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer, Patrick Karam, a "exprimé sa profonde tristesse pour ce drame qui frappe une des régions françaises les plus fragiles" et a demandé "que les autorités prennent toutes leurs responsabilités envers la population guadeloupéenne".

 

Première publication : 05/01/2011

  • ANTILLES FRANÇAISES

    200 000 euros et 300 volontaires pour lutter contre l'épidémie de dengue

    En savoir plus

  • ANTILLES

    Un an après la grève générale, les Guadeloupéens semblent peu enclins à reprendre la lutte

    En savoir plus

  • GUADELOUPE

    Des milliers de manifestants protestent contre la vie chère

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)