Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

FRANCE

Axa verse 300 000 euros d'indemnités à la société Guerlain

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2011

Après les propos racistes tenus par Jean-Paul Guerlain sur France 2, le 15 octobre dernier, les boutiques de l'ancien parfumeur avaient dû fermer leurs portes. Axa a versé 300 000 euros en compensation du préjudice estimé.

AFP - La société Guerlain, filiale de LVMH, a touché 300.000 euros au titre du préjudice lié notamment à la fermeture de boutiques après les propos racistes tenus par l'ancien parfumeur Jean-Paul Guerlain, a indiqué mardi l'assureur Axa confirmant les informations du Canard enchaîné.

"On a indemnisé, c'est fait", a affirmé à l'AFP un porte-parole de l'assureur français, qui ajoute que "le chèque est d'un peu plus de 300.000 euros".

Cette indemnisation correspond à la fois à des dommages subis par plusieurs boutiques Guerlain et des pertes d'exploitation liées à la fermeture de certaines d'entre elles, essentiellement dans les DOM-TOM, précise Axa.

"Cela n'a rien à voir avec la perte d'image", a affirmé le porte-parole, contredisant le Canard enchaîné.

L'indemnisation entre dans le cadre des garanties données à LVMH et à ses filiales par Axa, qui est un des assureurs du groupe.

LVMH est assuré auprès d'Axa Corporate Solutions, entité dédiée aux grandes entreprises multinationales, pour leurs besoins d’assurances dommages en particulier.

Tenus le 15 octobre, les propos racistes du descendant du fondateur de la célèbre maison de parfum ont entraîné dans les jours qui ont suivi plusieurs manifestations devant des boutiques, portant le nom de Guerlain.

Invité du journal de 13H00 de France 2, Jean-Paul Guerlain avait déclaré: "Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin...".

M. Guerlain, 73 ans, avait ensuite présenté des excuses "à tous ceux qui ont pu être blessés par les propos choquants qu'(il a) tenus".

La société Guerlain avait réagi en qualifiant les propos d'"inadmissibles". Le groupe LVMH avait ajouté avoir "toujours condamné vigoureusement toute forme de racisme, qu'elle qu'en soit l'expression".

 

Première publication : 05/01/2011

  • DISCRIMINATION

    L'ONU dénonce une "recrudescence notable du racisme" en France

    En savoir plus

  • LUXE

    Une enquête ouverte sur la montée de LVMH dans le capital d'Hermès

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)