Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Afrique

Le vendeur ambulant de Sidi Bouzid est décédé

©

Vidéo par Inès OLHAGARAY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/01/2011

Le jeune qui s’était immolé par le feu le 17 décembre après s’être fait confisquer sa marchandise par la police a succombé à ses blessures ce mercredi. Il est la quatrième victime du conflit social qui avait démarré après son geste.

Mohamed Bouazizi va-t-il être érigé en martyr ? Le jeune vendeur de fruits et de légumes ambulant de 26 ans est décédé ce mercredi des suites de ses blessures. Le 17 décembre dernier, il avait tenté de s’immoler par le feu devant la préfecture de Sidi Bouzid, dans le centre-ouest de la Tunisie. La police venait de lui confisquer sa marchandise, arguant qu’il n’avait pas les autorisations nécessaires pour les vendre.

Le geste de ce jeune diplômé, qui ne trouvait pas de travail, a été le point de départ d’une série de manifestations de jeunes se trouvant dans le même cas. Dans un pays où l’information est strictement contrôlée, ce sont grâce aux réseaux sociaux que ces rassemblements se sont organisés.

Vidéo des rassemblements à Tunis par Slim Amamou

Plusieurs de ces manifestations ont dégénéré en affrontements avec la police. Trois personnes ont trouvé la mort ces deux dernières semaines. Mohamed Bouazizi est aujourd’hui la quatrième victime du conflit social qui secoue le pays.

Rassemblements de soutien dans le reste du monde

Le 22 décembre, un autre jeune chômeur de Sidi Bouzid, Houcine Néji, s’était suicidé en se jetant du haut d’un pylône électrique. Le même jour, un jeune diplômé de 18 ans était tombé sous les balles des forces de l’ordre dans la ville voisine de Menzel Bouzaïane. La police avait également ouvert le feu sur un ingénieur qui est décédé des suites de ses blessures quelques jours plus tard.

Pour tenter de calmer le jeu, le président Ben Ali s'était rendu au chevet de Mohamed Bouazizi, dans un hôpital près de Tunis, le 28 décembre. Avant de procéder, le lendemain, au remaniement partiel de son gouvernement en remplaçant son ministre de la Communication, Oussama Romdhani, tout en dénonçant une "instrumentalisation politique" comme étant à l’origine des troubles sociaux.

Les funérailles de Mohamed Bouazizi devraient avoir lieu à Sidi Bouzid ce mercredi. Elles devraient donner une tout autre dimension aux manifestations prévues demain - mais planifiées avant la mort du jeune vendeur ambulant - dans plusieurs villes européennes, ainsi qu’au Canada et en Algérie. Quant à la Tunisie, si aucun rassemblement n’est pour le moment à signaler, cette annonce ne devrait pas freiner la vague de contestation.
 

Réaction d'une avocate, membre du comité de soutien de Sidi Bouzid

Première publication : 05/01/2011

Comments

COMMENTAIRE(S)