Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

Economie

L'avenir de la télévision passe par Internet

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 06/01/2011

Le CES 2011 marque le sacre des téléviseurs connectés à l’Internet. Les constructeurs, échaudés par l’échec de la 3D, misent beaucoup sur cette nouvelle tendance. Seule inconnue : le consommateur va-t-il suivre le mouvement ?

Je zappe donc je surfe. Les constructeurs ont cogité sec cette année au Consumer electronic show (CES) de Las Vegas pour tenter de mettre sur orbite leur nouvelle coqueluche : la télévision connectée à l’Internet. Les constructeurs LG, Samsung et autres Sony ont tous présenté, lors de ce salon mondial des nouvelles technologies, des télés permettant d’avoir accès à du contenu en ligne.


Le principe est simple : grâce à une connexion wi-fi intégrée à l’écran, le téléspectateur peut non seulement regarder les chaînes de télévision classiques, mais également zapper sur YouTube, se connecter à Facebook ou  accéder à d'autres services en ligne.


Une telle offre ne date pas de 2011. En 2010 déjà, la télé connectée avait commencé à pointer le bout de son nez. Mais le choix des services était limité du fait essentiellement de la difficulté pour les constructeurs à signer des accords avec des grands studios pour offrir des services attrayants. Les choses se sont accélérées en fin d’année et tout le monde semble s’être pris au jeu. Du moins aux Etats-Unis où des chaînes comme CBS ou ESPN (chaîne de référence pour le sport, NDLR) vont davantage donner accès à leur contenu en ligne. D’autres acteurs, comme la radio Internet Pandora, où le site de recommandations de sorties Yelp ont également pris le train en marche.

L'Internet s'envole, la 3D bat de l’aile

Le coup d’accélérateur en direction de l'Internet peut donc sembler naturel. Sony espère d'ailleurs vendre plus de 65 millions de téléviseurs connectés à Internet rien qu’aux Etats-Unis en 2011. Pour bien enfoncer le clou de la connexion omniprésente, les constructeurs présents au CES ont étendu cette tendance à d’autres machines. LG veut ainsi mettre du wi-fi dans des frigos ou des fours. Ces objets pourraient alors avertir automatiquement si des produits sont périmés ou si le rôti est trop cuit. D’autres, comme Sony, intègrent cet accès au web aussi à des lecteurs blu-ray. Pioneer, quant à lui, a conçu des autoradios qui prennent les autoroutes de l’information pour se connecter à Facebook ou Twitter.


Cette omniprésence du "tout connecté" s’explique également par le flou qui règne autour de la 3D. La grande tendance 2010 bat quelque peu de l’aile et les constructeurs cherchent à voir si l’herbe est plus verte sur Internet. Certes, certains comme Samsung ou Sony, s’y accrochent, mais les ventes sont décevantes. En 2010, la 3D n’a représenté que 3% des ventes de téléviseurs haute définition selon le Financial Times du 16 décembre. Le prix d’un tel écran, plus de 3000 euros en moyenne, semble d’autant plus élevé qu’il n’y a que très peu de contenus disponibles en trois dimensions.


L’autre avantage de la télé connectée est qu’elle peut représenter une source de revenus supplémentaires. Si pour l’instant l’accès aux services en ligne est globalement gratuit, rien n’empêche les constructeurs de se mettre à proposer, à l'avenir, davantage d’options payantes.

HIGH-TECH

Première publication : 06/01/2011

COMMENTAIRE(S)